Art. 1: « Le Grand Orient de Belgique, obédience masculine, maillon de la franc-maçonnerie universelle, demande à celui qui se présente à l’Initiation d’être honnête homme et d’être capable de comprendre et de propager les principes maçonniques. Il exige de ses membres, la sincérité des convictions, le désir de s’instruire et le dévouement. Il forme une société d’hommes probes et libres qui, liés par des sentiments de liberté, d’égalité et de fraternité, travaillent individuellement et en commun au progrès social, et exercent ainsi la bienveillance dans le sens le plus étendu ».
« La pensée ne doit jamais se soumettre, ni à un dogme, ni à un parti, ni à une passion, ni à un intérêt, ni à une idée préconçue, ni à quoi que ce soit, si ce n'est aux faits eux-mêmes, parce que, pour elle, se soumettre, ce serait cesser d'être. » Henri Poincaré

« Mal nommer les choses c'est ajouter au malheur du monde. » Albert Camus

Saisir des mots clefs à rechercher

jeudi 19 mars 2020

Pôles magnétiques, le grand retournement | France culture 12/06/2018



Que connaît-on des inversions passées du champ magnétique terrestre ? Comment les a-t-on découvertes ? Qu’est-ce qu’un renversement ? Peut-on prédire la prochaine inversion et quelles conséquences cela pourrait-il avoir ?

Boussole
Saviez-vous qu’il y a 800 000 ans, si vous suiviez votre boussole sans cesse vers le Nord, vous auriez atteint l’Antarctique. Soit notre Sud actuel. 

En 4 milliards et demi d’années, le Nord n’a pas toujours été le Nord, ni le Sud le Sud. 

Des retournements des pôles magnétiques se produisent, de façon régulière, du fait de la structure du noyau métallique de notre planète. La périodicité moyenne est d’environ 100 000 ans entre deux retournements. Autant dire que nous sommes géologiquement très en retard sur le programme. Cela veut-il dit que le prochain grand retournement est sur le point de se produire ? Rien n’est moins sûr… 

Pôles magnétiques, le grand retournement : c’est le problème qui va nous occuper dans l’heure qui vient.

Et pour nous servir de boussole au cours de cette émission, nos deux guides sont Jean-Pierre Valet, géophysicien, spécialiste de l’histoire du champ magnétique terrestre, directeur de recherche CNRS à l’Institut de Physique du Globe de Paris et Julien Aubert, chercheur CNRS à l’IPGP également, directeur de l’équipe « Dynamique des fluides géologiques ».

Le reportage du jour

Alexandre Fournier, professeur de géophysique et chercheur de l’équipe de géomagnétisme de l’IPGP a conçu avec ses collègues un modèle simplifié pour identifier les inversions des pôles magnétiques qui ont eu lieu dans le passé, et donner l’alerte de celles qui auront lieu dans l’avenir.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire