Art. 1: « Le Grand Orient de Belgique, obédience masculine, maillon de la franc-maçonnerie universelle, demande à celui qui se présente à l’Initiation d’être honnête homme et d’être capable de comprendre et de propager les principes maçonniques. Il exige de ses membres, la sincérité des convictions, le désir de s’instruire et le dévouement. Il forme une société d’hommes probes et libres qui, liés par des sentiments de liberté, d’égalité et de fraternité, travaillent individuellement et en commun au progrès social, et exercent ainsi la bienveillance dans le sens le plus étendu ».
« La pensée ne doit jamais se soumettre, ni à un dogme, ni à un parti, ni à une passion, ni à un intérêt, ni à une idée préconçue, ni à quoi que ce soit, si ce n'est aux faits eux-mêmes, parce que, pour elle, se soumettre, ce serait cesser d'être. » Henri Poincaré

Saisir des mots clefs à rechercher

vendredi 13 mars 2020

La lutte des classes : une question d’actualité ? | France culture 06/03/2020



"L'histoire de toute société jusqu'à nos jours n'a été que l'histoire de la lutte des classes" écrivait Marx en 1848. Le concept de lutte des classes est-il encore pertinent aujourd'hui pour rendre compte de la conflictualité contemporaine qui traverse le champ social, économique et politique ?


Enregistrement de la conférence depuis le
Grand Amphithéâtre de la Sorbonne
Vous connaissez peut-être la célèbre phrase de Marx "L'histoire de toute société jusqu'à nos jours n'a été que l'histoire de la lutte des classes".  C’était en 1848. Si le spectre de Marx revenait hanter l'Hexagone aujourd'hui, nul doute qu'il verrait la montée des populismes, les manifestations des Gilets jaunes et les mouvements contre la réforme des retraites comme l’expression de cette lutte des classes qu’il avait diagnostiquée au milieu du XIXe siècle. Mais le capitalisme d’aujourd’hui est-il celui d’hier ?

Dans le cadre du Forum France Culture : "2020 : la société face aux conflits", "Entendez-vous l'éco ?" pose la question : le concept de lutte des classes est-il encore pertinent pour rendre compte de la conflictualité contemporaine dans le champ social, économique et politique ?

Tiphaine de Rocquigny s'entretient avec Dominique Meda, philosophe et sociologue, professeure à l’Université Paris Dauphine, Olivier Dard, historien, professeur à Sorbonne-Université et auteur du Dictionnaire des populismes (Cerf, 2019), Nicolas Baverez, historien, économiste, essayiste, éditorialiste au Point et au Figaro et Philippe Askenazy, économiste, directeur de recherche au CNRS.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire