Art. 1: « Le Grand Orient de Belgique, obédience masculine, maillon de la franc-maçonnerie universelle, demande à celui qui se présente à l’Initiation d’être honnête homme et d’être capable de comprendre et de propager les principes maçonniques. Il exige de ses membres, la sincérité des convictions, le désir de s’instruire et le dévouement. Il forme une société d’hommes probes et libres qui, liés par des sentiments de liberté, d’égalité et de fraternité, travaillent individuellement et en commun au progrès social, et exercent ainsi la bienveillance dans le sens le plus étendu ».
« La pensée ne doit jamais se soumettre, ni à un dogme, ni à un parti, ni à une passion, ni à un intérêt, ni à une idée préconçue, ni à quoi que ce soit, si ce n'est aux faits eux-mêmes, parce que, pour elle, se soumettre, ce serait cesser d'être. » Henri Poincaré

« Mal nommer les choses c'est ajouter au malheur du monde. » Albert Camus

Saisir des mots clefs à rechercher

vendredi 21 février 2020

LE GRAND ORIENT DE BELGIQUE S’OUVRE À LA MIXITÉ

LE GRAND ORIENT DE BELGIQUE S’OUVRE À LA MIXITÉ

Je viens d’apprendre que ce dimanche 16 février 2020, lors de son assemblée générale le Grand Orient de Belgique a décidé à une large majorité (70% de votes pour, 30% contre et 0 abstention) qu’à partir de ce 1er mars le GOB deviendrait une confédération formée d’une fédération masculine, d’une fédération mixte et d’une fédération féminine.

Les 109 loges du GOB sont donc invitées à choisir et rejoindre l’une de ces trois fédérations internes et à adapter leurs statuts en conséquence. 

Il y aura donc dorénavant au GOB des loges masculines, des loges mixtes et, peut-être, des loges féminines.

Si cette proposition avait été rejetée il est très probable qu’un certain nombre de loges du GOB l’auraient quitté pour rejoindre le LITHOS (confédération de loges mixtes ou monogenre) ou la fédération belge du DH. Notons que l’appel de la mixité est plus fort dans les loges néerlandophones du GOB que dans les loges francophones, mais que les 2/3 des frères de l’obédience se trouvent à Bruxelles et en Wallonie.

Pour mémoire, le paysage maçonnique belge est ainsi redistribué :
– Sont masculines les loges de la GLB (4 500 membres) et de la GLRB (2 000)
– Sont mixtes les loges du DH (7 700) et du GOL (200)
– Sont féminines les loges de la GLFB (2 250)
– Ont le choix les loges du GOB (10 500) et de Lithos (1 750).

Il sera intéressant de voir d’ici quelques mois le résultat de cette nouvelle organisation, qui avait été étudiée au Grand Orient de France sous la grande maîtrise d’Alain Bauer (2000-2003) et qui est exactement celle qu’avait proposé le Grand Maître Pierre Lambicchi en 2009, époque où l’appel à la mixité agitait aussi beaucoup le GODF. Cette proposition n’avait pas été retenue, mais c’est par un vote du Convent de 2010, confirmé en 2011, que le GODF a autorisé celles de ses loges qui le souhaitaient à initier des femmes.

1 commentaire:

  1. GÉPLU
    Administrateur
    19 FÉVRIER 2020 À 11:17 / RÉPONDRE

    Acceptation ou rejet, dans un cas comme dans l’autre il y aurait eu des risques de départs de ceux qui ne seront pas contents de la décision pour ou contre cette ouverture aux femmes. Le sujet est très politique et polémique. Clivant, comme l’on dit aujourd’hui.
    Et comme Lardouf je ne suis pas sûr que cette « division » en 3 sous obédiences soit une bonne idée pour l’avenir du GOB. (2 pour commencer, car l’hypothèse d’une loge 100% féminine n’est envisageable qui si une loge entière de la GLFB changeait d’obédience pour le GOB, ce qui ne semble pas d’actualité). Le risque est réel que ces nouvelles entités, créées pour tenir compte de divergences fortes si ce n’est irréconciliables ne s’éloignent en fait les unes des autres.
    Il faudra déjà voir quelles seront les conditions d’intervisistes entre elles. Les loges qui seront restées viscéralement masculines autoriseront-elles les visites de leurs sœurs du GOB mixte ?…

    RépondreSupprimer