Art. 1: « Le Grand Orient de Belgique, obédience masculine, maillon de la franc-maçonnerie universelle, demande à celui qui se présente à l’Initiation d’être honnête homme et d’être capable de comprendre et de propager les principes maçonniques. Il exige de ses membres, la sincérité des convictions, le désir de s’instruire et le dévouement. Il forme une société d’hommes probes et libres qui, liés par des sentiments de liberté, d’égalité et de fraternité, travaillent individuellement et en commun au progrès social, et exercent ainsi la bienveillance dans le sens le plus étendu ».

« La pensée ne doit jamais se soumettre, ni à un dogme, ni à un parti, ni à une passion, ni à un intérêt, ni à une idée préconçue, ni à quoi que ce soit, si ce n'est aux faits eux-mêmes, parce que, pour elle, se soumettre, ce serait cesser d'être. » Henri Poincaré

« Que puis-je savoir ? - Que dois-je faire ? - Que m'est-il permis d'espérer ? » Emmanuel Kant

Saisir des mots clefs à rechercher

mardi 4 février 2020

∆∆∆ Figures juridiques de la démocratie : La démocratie économique et sociale | France culture 08/01/2019



Quelle est la généalogie de la démocratie économique ? S’interroge Alain Supiot. Quelles sont les faiblesses de l’Etat social ? Comment l’idée de démocratie sociale a-t-elle acquis en France un sens juridique relativement précis ?

"The Wealth of the Nation"
Alain Supiot, titulaire de la chaire État social et mondialisation : analyse juridique des solidarités, membre de la Commission mondiale sur l'avenir du travail, nous entraîne dans une grande réflexion autour des "Figures juridiques de la démocratie économique" dans le cadre de sa série de cours donnés en 2016. 

Le cours d’hier s’était achevé sur l’analyse éclairante de Christophe Lasch, qui a diagnostiqué dès 1995, une « sécession des élites et une trahison de la démocratie » :

"Les mêmes tendances sont à l’œuvre dans le monde entier. En Europe, les référendums qui se sont tenus sur la question de l’unification, ont révélé une faille profonde et qui va en s’élargissant entre le monde politique et les membres plus humbles de la société qui redoutent que la CEE ne soit dominée par des bureaucrates et des techniciens dépourvus de tout sentiment d’identité ou d’appartenance nationale. Une Europe gouvernée de Bruxelles sera de leur point de vue de moins en moins sensible au contrôle des peuples. Le langage international de l’argent parlera plus fort que les dialectes locaux."

Dans cette série, le juriste souligne que :

"La démocratie est une notion à géométrie variable qu’il faudra commencer par remettre en perspective juridique et historique, pour comprendre les raisons et la portée de sa déclinaison en démocratie politique, démocratie sociale, démocratie industrielle ou démocratie économique. Il y a en effet de bonnes raisons de penser qu’il ne s’agit pas là de questions indépendantes les unes des autres, mais de différentes facettes d’une même tentative de fonder le droit sur la confrontation des expériences dans des sociétés complexes."

Et nous gagnons l’amphithéâtre du Collège de France, le 4 novembre 2016, pour le cours d’Alain Supiot, aujourd’hui.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire