« La pensée ne doit jamais se soumettre, ni à un dogme, ni à un parti, ni à une passion, ni à un intérêt, ni à une idée préconçue, ni à quoi que ce soit, si ce n'est aux faits eux-mêmes, parce que, pour elle, se soumettre, ce serait cesser d'être. » Henri Poincaré

« Democracy Dies in Darkness »

Saisir des mots clefs à rechercher

jeudi 6 février 2020

Communiqué de Presse du 6 février 2020 – Le Brexit et après…

Le Royaume Uni a quitté l’Union européenne après 47 années d’histoire commune quelque peu tumultueuse. On peut le regretter. Mais le Brexit donne le signal que le temps est venu de relancer et renforcer l’intégration européenne dans les domaines social, fiscal, culturel, écologique, démocratique, de sécurité et de défense…

Ce départ sonne comme un avertissement pour les 27 pays de l’Union. D’autres pays pourraient être séduits par cet exemple ou tentés par le repli. Un risque d’éclatement n’est pas à exclure ni à sous estimer. Plusieurs facteurs y concourent.

L’Union européenne est fragilisée par des tensions internes dues au regain des nationalismes, des mouvements xénophobes et antisémites, des populismes.
La liberté de conscience est régulièrement contestée auprès de ses Institutions.
Certains pays se détournent de la démocratie en s’attaquant à ses fondements comme la séparation des pouvoirs.

L’égalité entre hommes et femmes, loin d’être acquise est souvent menacée.
Cette panne sociale et démocratique, ce recul des valeurs, accentuent les inégalités au sein de l’Union et éloignent les citoyens européens d’un projet qu’ils ne partagent plus contrairement au souhait des fondateurs du projet européen.
D’autres puissances jouent l’affaiblissement et l’éclatement de l’Union européenne.

Au lendemain du Brexit, les membres de la Commission Europe de la Fédération Française de l’Ordre Maçonnique Mixte et International le DROIT HUMAIN en appellent à un approfondissement de l’Union Européenne sur des valeurs de justice sociale, de solidarité, de liberté de conscience, d’égalité, singulièrement l’égalité hommes/femmes. Projet qui doit respecter les principes fondamentaux de la démocratie et redonner toute sa place au citoyen pour construire une Europe solidaire, humaniste et en paix, seul rempart contre l’éclatement et la montée des extrémismes.

Commission EUROPE de la FÉDÉRATION FRANÇAISE

de l’ORDRE MAÇONNIQUE MIXTE INTERNATIONAL

LE DROIT HUMAIN

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire