Art. 1: « Le Grand Orient de Belgique, obédience masculine, maillon de la franc-maçonnerie universelle, demande à celui qui se présente à l’Initiation d’être honnête homme et d’être capable de comprendre et de propager les principes maçonniques. Il exige de ses membres, la sincérité des convictions, le désir de s’instruire et le dévouement. Il forme une société d’hommes probes et libres qui, liés par des sentiments de liberté, d’égalité et de fraternité, travaillent individuellement et en commun au progrès social, et exercent ainsi la bienveillance dans le sens le plus étendu ».
« La pensée ne doit jamais se soumettre, ni à un dogme, ni à un parti, ni à une passion, ni à un intérêt, ni à une idée préconçue, ni à quoi que ce soit, si ce n'est aux faits eux-mêmes, parce que, pour elle, se soumettre, ce serait cesser d'être. » Henri Poincaré

« Mal nommer les choses c'est ajouter au malheur du monde. » Albert Camus

Saisir des mots clefs à rechercher

mardi 11 février 2020

Boston Dynamics : les robots prennent le pouvoir | France culture 01/01/2020



Boston Dynamics a-t-elle révolutionné la fabrication des robots ? Les robots sont-ils vraiment notre futur ? La guerre de demain sera-t-elle robotisée ? Les robots peuvent-ils tout apprendre ou tout nous apprendre ?



Un robot quadrupède de Boston Dynamics
Vendredi dernier, Google se séparait de sa filiale robotique la plus célèbre, Boston Dynamics, pour la céder au Japonais Softbank qui se positionne, par cette acquisition dont le montant est resté confidentiel, comme l’un des futurs géants de la robotique et de l’intelligence artificielle. 

Boston Dynamics, c’est comme le confie un roboticien, la crème de la crème du développement robotique, 25 ans de création de robots principalement à usage militaire, en association avec le Département de l’Armement des Etats Unis. Mais malgré leur excellence technologique, quel avenir pour Boston Dynamics et surtout, quel avenir pour ses robots ?

Boston Dynamics, les robots prennent le pouvoir. C’est le problème que La Méthode scientifique va aborder dans l’heure qui vient.

Et pour évoquer le passé, le présent et le futur de ce laboratoire de robotique de pointe nous avons le plaisir d’accueillir Rodolphe Gelin, directeur de recherche chez Softbank Robotics, Morgane Tual, journaliste au pôle « Pixels » du journal le Monde. Et nous sommes en duplex depuis les locaux de nos camarades de France Bleu à Toulouse avec Jean-Paul Laumond, directeur de recherche CNRS au Laboratoire d’Analyse et d’architecture des systèmes à Toulouse.

Le reportage du jour

Interview de Joël Morillon, Directeur général délégué de Nexter Robotics

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire