Art. 1: « Le Grand Orient de Belgique, obédience masculine, maillon de la franc-maçonnerie universelle, demande à celui qui se présente à l’Initiation d’être honnête homme et d’être capable de comprendre et de propager les principes maçonniques. Il exige de ses membres, la sincérité des convictions, le désir de s’instruire et le dévouement. Il forme une société d’hommes probes et libres qui, liés par des sentiments de liberté, d’égalité et de fraternité, travaillent individuellement et en commun au progrès social, et exercent ainsi la bienveillance dans le sens le plus étendu ».
« La pensée ne doit jamais se soumettre, ni à un dogme, ni à un parti, ni à une passion, ni à un intérêt, ni à une idée préconçue, ni à quoi que ce soit, si ce n'est aux faits eux-mêmes, parce que, pour elle, se soumettre, ce serait cesser d'être. » Henri Poincaré

Saisir des mots clefs à rechercher

mercredi 22 janvier 2020

Une histoire des organisations internationales (4/4) : Répondre aux besoins de l’enfant dans le monde : le Centre International de l’Enfance (1949-1997) | France culture 13/06/2019



Créé en 1949, au lendemain de la Seconde Guerre mondiale par le pédiatre Robert Debré, le Centre international de l’enfance a oeuvré pendant 50 ans à former et informer sur toutes les problématiques touchant à la santé de l’enfant et à promouvoir la notion de pédiatrie sociale au niveau mondial.

• Crédits : Lily FRANEY/Gamma-Rapho - Getty
Créé en 1949, au lendemain de la seconde Guerre mondiale, par le pédiatre Robert Debré, Le Centre international de l’enfance (CIE) veut contribuer à la formation du personnel et informer sur toutes les problématiques touchant à la santé de l’enfant. 

A travers le concept de pédiatrie sociale qui considère l’enfant comme un tout, il s’agit de favoriser, en France mais aussi à l’étranger, et en particulier dans les colonies françaises, l’étude des problèmes liés à sa santé : habitat, loisirs, hygiène, nutrition, environnement économique et social…. 

Les besoins sur le terrain sont évalués en partenariat avec les sociétés concernées, des formations, en France ou sur place, sont proposées aux professionnels. Le CIE soutient le caractère pluridisciplinaire des études en santé publique sur l’enfant. Il  souhaite participer activement à la recherche en ce domaine pour la diffuser de par le monde. De ce fait, les actions de ce Centre se distingueront d’ailleurs nettement de la médecine humanitaire qui va largement se déployer au cours des années 1970.  Le CIE, qui fait la promotion de la pédiatrie sociale dans l’espace transnational mais surtout à un niveau mondial, se situe à l’interface des grandes organisations internationales que sont l’OMS, la FAO et surtout, l’UNESCO et l’UNICEF. 

Avec les témoignages d'Yves Denéchère, historien spécialiste de l’enfance, Michel Chauliac, ancien responsable adjoint des enseignements au CIE, Nicole Guérin, pédiatre dans le service vaccination du CIE, Patrice Marcilloux, professeur d’archivistique à l’Université d’Angers, Anne-Marie Masse-Raimbault, ancienne directrice du département des enseignements au CIE et Michel Péchevis, médecin nutritionniste, ancien responsable des activités formations.

Le 20 avril 1979, Simone Veil, ministre de la Santé
et l'ancien Premier ministre Michel Debré inaugurent
une plaque à la mémoire du professeur Robert Debré,
fondateur du CIE au château de Longchamp
Répondre aux besoins de l’enfant dans le monde : le Centre International de l’Enfance (1949-1997), un documentaire de Séverine Liatard réalisé par Séverine Cassar

Aucun commentaire:

Publier un commentaire