Art. 1: « Le Grand Orient de Belgique, obédience masculine, maillon de la franc-maçonnerie universelle, demande à celui qui se présente à l’Initiation d’être honnête homme et d’être capable de comprendre et de propager les principes maçonniques. Il exige de ses membres, la sincérité des convictions, le désir de s’instruire et le dévouement. Il forme une société d’hommes probes et libres qui, liés par des sentiments de liberté, d’égalité et de fraternité, travaillent individuellement et en commun au progrès social, et exercent ainsi la bienveillance dans le sens le plus étendu ».
« La pensée ne doit jamais se soumettre, ni à un dogme, ni à un parti, ni à une passion, ni à un intérêt, ni à une idée préconçue, ni à quoi que ce soit, si ce n'est aux faits eux-mêmes, parce que, pour elle, se soumettre, ce serait cesser d'être. » Henri Poincaré

« Mal nommer les choses c'est ajouter au malheur du monde. » Albert Camus

Saisir des mots clefs à rechercher

mercredi 15 janvier 2020

Les sentiers de l'innovation : Le grand rattrapage de la Chine | France culture 08/11/2018



Des universités scientifiques créées dès le début du XXe siècle à la course aux technologies vertes, la Chine met l'innovation au cœur de ses politiques publiques. Retour sur le passage d'une nation de manufactures au statut de première puissance industrielle mondiale en un siècle de rattrapage.

Repositionnement robotique - Pékin, 2008
Quatrième et dernier temps de notre série consacrée à l’innovation. Aujourd’hui, cap sur la Chine, devenue la championne du monde des dépôts de brevets.

Les Chinois, grands inventeurs de la boussole, de la poudre à canon et de la roue hydraulique, ont souvent été considérés au cours des dernières décennies comme des imitateurs et non comme des créateurs, une tendance résumée par le mot « shanzai » qui désigne cette culture de la contrefaçon. Or, depuis plusieurs années, Pékin tente de rattraper son retard et investit massivement dans l’innovation technologique. 

Alors, comment et pourquoi la Chine passe-t-elle aujourd’hui de la production à bas coût aux technologies de pointe ? 

"Il y a clairement une stratégie de l'Etat chinois, 50% de la production industrielle chinoise est le fait d'entreprises d'Etat, les grandes banques sont des banques d'Etat. Il y a réellement une politique industrielle menée par la Chine depuis les années 1990." Jean-Paul Maréchal

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire