« La pensée ne doit jamais se soumettre, ni à un dogme, ni à un parti, ni à une passion, ni à un intérêt, ni à une idée préconçue, ni à quoi que ce soit, si ce n'est aux faits eux-mêmes, parce que, pour elle, se soumettre, ce serait cesser d'être. » Henri Poincaré

« Democracy Dies in Darkness »

Saisir des mots clefs à rechercher

mardi 21 janvier 2020

La fabrique des inégalités : évolutions, contradictions, paradoxes : Culture et inégalités scolaires | France culture 25/11/2018



En quoi la culture générale compte-t-elle dans la réussite scolaire et pourquoi est-il si difficile pour l’école de transmettre cette culture ? Emission en direct de Radio France fête le livre.

Quel rôle le décalage culturel joue-t-il dans
les inégalités scolaires ?
La culture et l’école, le rôle de la culture dans la réussite scolaire et le rôle de l’école dans la transmission de la culture, c’est une grande histoire problématique – on pense bien sûr à Pierre Bourdieu… 

Car malgré le temps passé, et les réflexions menées depuis longtemps sur le sujet, l’école semble ne pas réussir à sortir des mêmes impasses depuis des décennies : le système scolaire français reproduit encore trop bien et particulièrement fortement les inégalités sociales. 

Alors pourquoi ne progressons-nous pas sur ce terrain ? 

Pour mieux comprendre ce qu’il en est et tenter d’appréhender ce qui fait obstacle à la transmission il faut se rapprocher du terrain, observer les classes, la manière dont se font les apprentissages, comprendre comment se noue la relation aux savoirs et à la culture, et ce de l’école primaire aux grandes écoles. Car il semble qu’il y ait beaucoup de malentendus et peut-être aussi de beaucoup de non-dits autour de l’idée de culture à l’école...

Avec :

Julien Netter, maître de conférences en sciences de l'éducation à l'UPEC (Université Paris-Est Créteil), membre de l'équipe Circeft-Escol. Il publie actuellement Culture et inégalités à l’école (PUR).

"On est peut-être dans une période où le mérite n'est plus si valorisé que ça et où ça devient de plus en plus tendu,"

"C'est très compliqué de faire changer un enfant de façon de penser. C'est douloureux de changer de façon de penser," Julien Netter

David Guilbaud, haut fonctionnaire, ancien élève de l’ENA. Il publie actuellement L’illusion méritocratique (Odile Jacob).

"On constate que ceux qui s'en sortent le mieux à l'école ce sont ceux qui ont acquis auprès de leurs parents un certain capital culturel," David Guilbaud

Marie Duru-Bellat, sociologue et professeure à Sciences Po Paris, chercheuse à l’Institut de recherche sur l’éducation (IREDU) et à l'Observatoire sociologique du changement (OSC-CNRS). Elle a publié récemment aux éditions Armand Colin Sociologie de l’école (co-écrit avec Géraldine Farges et Agnès Van Zanten) et a notamment publié Les inégalités sociales à l’école (PUF, 2015) et Le mérite contre la justice, (Presses de Sciences Po, 2013).

"Je me demande si en France on n'est pas un peu plus fatalistes que les pays voisins à cause des théories de Bourdieu et Passeron,

"Quand on veut on peut c'est censé être l'idée fondatrice de notre société, c'est ça la méritocratie, c'est puisqu'on est égaux on a tous la possibilité et le devoir de réussir," Marie Duru-Bellat

La leçon de choses de Sophie Bober :

"J'avais besoin de sauver ces vieilles pierres", avec Catherine Meurisse, auteure de Les Grands Espaces (Dargaud, 2018).

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire