Art. 1: « Le Grand Orient de Belgique, obédience masculine, maillon de la franc-maçonnerie universelle, demande à celui qui se présente à l’Initiation d’être honnête homme et d’être capable de comprendre et de propager les principes maçonniques. Il exige de ses membres, la sincérité des convictions, le désir de s’instruire et le dévouement. Il forme une société d’hommes probes et libres qui, liés par des sentiments de liberté, d’égalité et de fraternité, travaillent individuellement et en commun au progrès social, et exercent ainsi la bienveillance dans le sens le plus étendu ».
« La pensée ne doit jamais se soumettre, ni à un dogme, ni à un parti, ni à une passion, ni à un intérêt, ni à une idée préconçue, ni à quoi que ce soit, si ce n'est aux faits eux-mêmes, parce que, pour elle, se soumettre, ce serait cesser d'être. » Henri Poincaré

Saisir des mots clefs à rechercher

samedi 11 janvier 2020

Elisabeth Badinter, philosophe, spécialiste des Lumières et écrivaine Elle publie Le pouvoir au féminin : Marie-Thérèse d'Autriche, 1717-1780 : l'impératrice reine, le 9 novembre aux éditions Flammarion



Portrait de Marie Thérèse de Habsbourg
 (1717-1780)
Elisabeth Badinter évoque son livre : Le pouvoir au féminin, Marie-Thérèse d’Autriche, l’impératrice-reine paru aux éditions Flammarion.

Dans cet entretien en direct, Elisabeth Badinter place son dernier ouvrage dans l'ensemble de son travail sur le XVIII eme siècle. Philosophe, elle ne se revendique pas historienne , même si elle aime plonger dans les archives. C'est à partir des milliers de lettres de Marie-Thérèse d'Autriche, impératrice du plus grand empire européen de l'époque, qu'Elisabeth Badinter a conçu le projet de dresser un portrait, psychologique, de cette femme puissante du siècle des Lumières.

Ce livre n'est pas une biographie, puisqu'il fait volontairement l'impasse sur de nombreux faits vécus par l'impératrice-reine, mais une tentative pour comprendre comment cette femme a joué alternativement de qualités jugées à l'époque comme viriles et féminines.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire