Art. 1: « Le Grand Orient de Belgique, obédience masculine, maillon de la franc-maçonnerie universelle, demande à celui qui se présente à l’Initiation d’être honnête homme et d’être capable de comprendre et de propager les principes maçonniques. Il exige de ses membres, la sincérité des convictions, le désir de s’instruire et le dévouement. Il forme une société d’hommes probes et libres qui, liés par des sentiments de liberté, d’égalité et de fraternité, travaillent individuellement et en commun au progrès social, et exercent ainsi la bienveillance dans le sens le plus étendu ».
« La pensée ne doit jamais se soumettre, ni à un dogme, ni à un parti, ni à une passion, ni à un intérêt, ni à une idée préconçue, ni à quoi que ce soit, si ce n'est aux faits eux-mêmes, parce que, pour elle, se soumettre, ce serait cesser d'être. » Henri Poincaré

Saisir des mots clefs à rechercher

mardi 21 janvier 2020

Dans un monde inégal, qu’avons-nous en commun ? : Patrimoine et connaissance, vaincre les inégalités | France culture 22/11/2018



Nous proposons cette semaine une double réflexion sur la croissance des inégalités, observée partout dans le monde et de plus en plus durement ressentie, et une issue possible par un meilleur partage des Biens Communs. Ce soir, avec Françoise Benhamou, économiste.

La Vieille Charité à Marseille.
C’est un débat ancien mais il reste vif : comment mieux partager la culture ? Inégalités sociales, inégalités territoriales, équipements et infrastructures, coûts et subventions, rôle de l’école, tous les gouvernements depuis André Malraux ont soulevé ces questions et proposé des solutions. 

L’irruption et la puissance du numérique en ont apporté d’autres, « eldorado ou champ de mines »

La culture, Bien Commun par excellence, est au cœur de la menace inégalitaire. 

Nous en parlons avec Françoise Benhamou, professeure à l’Université de Paris XIII et à Sciences-Po, spécialiste de l’économie de la culture et des médias.

"Ce n’est pas une fois par an, voire une fois tous les deux ans ou tous les trois ans, qu’il faut emmener les enfants au théâtre, c’est plusieurs fois par an. Et cela devrait être inscrit dans les programmes comme une obligation ! Le théâtre, le concert, les musées, etc. (…) Cette espèce de familiarité que l’on pourrait construire avec la culture est le nœud de l’affaire." Françoise Benhamou

"Paris cumule deux avantages : le fait d’être Paris, c’est-à-dire une ville très riche, et le fait d’avoir de grands établissements nationaux, largement subventionnés par l’Etat. Par conséquent, le Ministère de la Culture dépense beaucoup pour Paris. (…) C’est quelque chose qu’il faudra corriger." Françoise Benhamou

Musique diffusée pendant l'émission : "Les Corons" par Juliette.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire