Art. 1: « Le Grand Orient de Belgique, obédience masculine, maillon de la franc-maçonnerie universelle, demande à celui qui se présente à l’Initiation d’être honnête homme et d’être capable de comprendre et de propager les principes maçonniques. Il exige de ses membres, la sincérité des convictions, le désir de s’instruire et le dévouement. Il forme une société d’hommes probes et libres qui, liés par des sentiments de liberté, d’égalité et de fraternité, travaillent individuellement et en commun au progrès social, et exercent ainsi la bienveillance dans le sens le plus étendu ».
« La pensée ne doit jamais se soumettre, ni à un dogme, ni à un parti, ni à une passion, ni à un intérêt, ni à une idée préconçue, ni à quoi que ce soit, si ce n'est aux faits eux-mêmes, parce que, pour elle, se soumettre, ce serait cesser d'être. » Henri Poincaré

Saisir des mots clefs à rechercher

samedi 11 janvier 2020

Conférence de Pierre Mollier à la GLNF le 17 janvier 2019 sur la formation du Rite Français au siècle des Lumières et Le Régulateur du Maçon | Nous vous présentons nos excuses pour la mauvaise qualité du son durant les 12 premières minutes



"La formation du Rite Français au siècle des Lumières et Le Régulateur du Maçon"

Conférencier : Pierre Mollier - Modérateur : Yonnel Ghernaouti - Grand Témoin : Gilles Pasquier

SOMMAIRE :

1/ La présentation de Yonnel Ghernaouti, modérateur de la soirée à 00:00:53
2/ La conférence de Pierre Mollier à 00:12:46
3/ Gilles Pasquier, Grand Témoin, et les échanges avec l'assemblée à 00:59:25

PRÉSENTATION PAR LE CONFÉRENCIER

Le 12 août 1785, après une dizaine d’années de « longs et pénibles efforts », le Grand Orient de France adoptait enfin un rituel de référence pour ses Loges. Rituel connu sous le nom que lui donnèrent ses divulgateurs au tout début de XIXe siècle : Le Régulateur du Maçon. Ce Régulateur codifiait les usages de la Maçonnerie française des années 1770 pour les trois premiers grades. L’étudier c’est s’interroger sur les origines, la formation et la réalité plurielle du Rite Français au Siècle des lumières. N’est-il que la version française du Rite des Moderns ? A-t-il d’autres sources ? Quelle est sa sensibilité philosophique et religieuse ? Le Régulateur est-il vraiment fidèle à la pratique du XVIIIe siècle ? Autant de questions qui peuvent aussi éclairer notre façon de vivre le Rite Français aujourd’hui.

C'est dans cet esprit que le RF Jean-Luc Bergonzi VM de la RL L'Épée et la rose n°1116, Loge de travail et de recherche au troisième grade du Rite Français selon le rituel de 1785, a invité Pierre Mollier à venir nous faire part de sa vision.

PRÉSENTATION DU CONFÉRENCIER

Pierre Mollier est directeur de la Bibliothèque du Grand Orient de France et conservateur du Musée de la franc-maçonnerie. Il a publié de nombreux articles et une dizaine de livres sur l’histoire de la franc-maçonnerie. Il s’est notamment spécialisé dans l’étude des rituels et des rites. Commissaire de la grande exposition « La franc-maçonnerie » à la Bibliothèque nationale en 2016, il a été récemment nommé membre du Haut Conseil des Musées de France du ministère de la Culture.

Derniers ouvrages parus :

− Le Régulateur du Maçon, les grades symboliques du Rite Français : histoire et textes fondateurs (nouvelle édition corrigée et augmentée du n°73), Éditions Dervy, 2018, 488 pages.
− Les hauts grades du Rite Français : histoire et textes fondateurs, Le Régulateur des Chevaliers Maçons, Éditions Dervy, 2017, 428 pages.

L'ORGANISATION

Sous les auspices de la Grande Loge Nationale Française et de la Grande Loge Provinciale de Neuilly-Bineau, la RL « L’Épée et la Rose » n°1116, Loge de travail et de recherche au troisième grade du Rite Français, cette conférence était animée par le TRF Yonnel Ghernaouti et avait pour Grand Témoin, le RF Gilles Pasquier.

Chaîne de la Grande Loge Nationale Française : http://www.glnf.fr

Aucun commentaire:

Publier un commentaire