Art. 1: « Le Grand Orient de Belgique, obédience masculine, maillon de la franc-maçonnerie universelle, demande à celui qui se présente à l’Initiation d’être honnête homme et d’être capable de comprendre et de propager les principes maçonniques. Il exige de ses membres, la sincérité des convictions, le désir de s’instruire et le dévouement. Il forme une société d’hommes probes et libres qui, liés par des sentiments de liberté, d’égalité et de fraternité, travaillent individuellement et en commun au progrès social, et exercent ainsi la bienveillance dans le sens le plus étendu ».
« La pensée ne doit jamais se soumettre, ni à un dogme, ni à un parti, ni à une passion, ni à un intérêt, ni à une idée préconçue, ni à quoi que ce soit, si ce n'est aux faits eux-mêmes, parce que, pour elle, se soumettre, ce serait cesser d'être. » Henri Poincaré

Saisir des mots clefs à rechercher

mardi 10 décembre 2019

La démocratie est-elle un marché comme les autres ? | France culture 06/12/2019



Un manifestant tient une pancarte pour le RIC et
"une vraie démocratie du peuple, 

par le peuple, pour le peuple",
 12 janvier 2019 à Paris
L'organisation du Grand Débat pendant le mouvement des Gilets jaunes a mis en avant la place de nouveaux acteurs privés, à l'instar des civic-tech, pour encadrer les initiatives citoyennes. 

Mais pour quelles conséquences dans nos pratiques politiques ?

Alors que la Convention citoyenne pour le climat, qui se réunit une fois tous les quinze  jours au palais d’Iéna à Paris, a été repoussée au début du mois de janvier en raison des manifestations et du mouvement de grève, Le Temps du Débat s’intéresse ce soir à ces technologies supposées aider à l’émergence d’une démocratie participative. 

Depuis deux ans, nombre de start-up et de sociétés privées se sont créées dans le but de faciliter la prise de parole des citoyens dans l’espace politique.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire