Rechercher dans ce blog ? Entrez vos mots-clés !

samedi 16 novembre 2019

" S'Instruire, c'est s'Éduquer..., entre autres, par un Enseignement " par notre F:. Guy V

Notions d'une actualité intense au vu de son importance dans l'Instruction et l’Éducation d'un peuple, d'un pays ou d'un groupe culturel.

Éventuellement suivies par son Enseignement... Voilà déjà impliqué, à la deuxième ligne de mon texte, les trois Mots du Titre de la Planche…
Comme toujours, voyons les définitions usuellement admises des deux termes pour les distinguer:

I - INSTRUCTION
Étymologie: Probablement du Latin Instruere... "Disposer/Bâtir..."
* Action de former l'esprit (de quelqu'un) et sa personnalité par des Connaissances liées à l'expérience humaine, la vie réelle, des évènements passés/présents/futurs et finalement, d'en assurer le résultat positif.
* Action de communiquer un ensemble de Connaissances - aussi théoriques que pratiques - liées à l'Enseignement donné par un ou des Maîtres ou par l'étude individuelle et finalement, d’analyser/étudier les résultats de cette action dans un but défini ou à définir (philosophiquement/politiquement/stratégiquement...).
Dans les deux cas, il s'agit à la fois d'une entreprise intellectuelle mais aussi "de terrain". A noter déjà que le mot Éducation revient deux fois dans ces seulement deux définitions !
NB. Instruction suppose également des sous-divisions comme l'Instruction Civique du Citoyen dans les Lois et ses Devoirs comme l'Instruction Militaire mais, faute de temps, je ne peux entrer dans les détails ce midi, me bornant à l'Instruction au sens le plus général du terme.

Synonyme ou proches: Formation - Enseignement (*) - Apprendre - Savoir
(*) A noter au sujet de ce mot celui proche de "'pédagogue" et dans celui-ci en particulier, son étymologie grecque (Paidos/Enfant...) Esclaves conduisant les enfants à l'école, puis Éducateur des enfants. Aujourd'hui "Science de l'Enseignement et/ou Méthodologie d'Enseignement".

2 - ÉDUCATION
Étymologie: Du Latin Educare..." Guider hors de/développer/faire produire... d'où la
Définition: une forme d'apprentissage PRATIQUE d'une connaissance.
Soit donc, symboliquement ou illustrativement, la "courroie de transmission" dans le processus d'Instruction.
En guise de première conclusion, ici se trouve déjà une différence essentielle de sens entre les deux mots:
a) Instruire ou propager la Connaissance pour Éduquer
b) Éduquer ou transmettre la Connaissance pour Instruire,
l'Instruction revêtant un sens nettement plus restrictif, l’Éducation se rapportant manifestement à la transmission et l'Apprentissage. Elle permet, ainsi, à Homme ou Femme de devenir un/une Citoyen(ne) au sens social et moral du terme de par son apprentissage et son expérience propre, soit la capacité vers une indépendance éducative au moins relative.
Car la deuxième conclusion est donc que, en dehors de toute considération d'efficacité et/ou de performance, l’Éducation peut se faire avec ou sans Maitre, indépendamment, de par notre décision et volonté propre.
Ceci étant premièrement établi, j'arrive à la deuxième question qui est de savoir s'il y a dans ces trois termes un sens ou une implication Maçonnique, un effet causal ou une relation de cause-à-effet ?


En effet, Instruction/l’Éducation/l'Accès à la Connaissance a pour but d'émanciper la destinée Humaine et, il faut immédiatement admettre qu'elles l'ont fait de manière extraordinairement efficace ces trois derniers milliers d'années, dans un nombre d'aspects également extraordinairement varié, souvent pour le meilleur, parfois pour le pire, dans des cas extrêmes.
La question tout aussi fondamentale que l'on est donc en droit de se poser est ce qui influe positivement ou négativement ces trois donnés majeures.

En terme simple, qu'est-ce qui nous "conditionne" ?

Depuis, je dirais, la génétique et l'hérédité organique, l’Éducation Parentale et Familiale, rigide ou laxiste, croyante ou laïque voir athée. Aussi bien Scolaire, le ou les Maître successifs, les amis et autres relations, la Vie active professionnelle, le milieu dit "ambiant" qu'il soit social, culturel, politique et j'en passe un nombre possible infini... Tellement que nous ne les examinerons pas individuellement, ce midi, nous suffisant d'admettre de façon absolue que le sens individuel de l'Instruction/ de l’Éducation ne peut pas se faire de façon intrinsèquement seul ou libre, exclusivement par soi-même, d'autant plus qu'il y a cette difficulté majeure première qui est la définition de l'Objectif, le sens même à donner à sa Vie et le choix de la ou des stratégies pour y parvenir finalement.
Et c'est à ce dernier point que j'en veut en arriver car c'est ici que la Maçonnerie a un rôle très efficace à jouer tout en rappelant à quel point elle a déjà intensément participé à ce rôle ces 250 et quelques dernières années, tant sur le plan Politique, depuis le sommet (les Constitutions étatiques) jusqu'au niveau "pratique" de l'Instruction/de l’Éducation et de la Réflexion sur soi et autrui, du moins pour une importante majorité.
En effet, La Maçonnerie se veut une "école Philosophique" et admettons cette définition jusqu'à un certain point, dans la mesure où elle se veut être un centre de Recherche et de Réflexion sur un nombre de sujets vitaux comme "La Quête de Sens ultime" et un comportement tant Éthique que Moral, dans une Société démocratique (ou à démocratiser), au nom de ses Valeurs et Vertus. Celles-ci fondamentalement inspirées non seulement par les Anciens Grecs (Platon - Socrate - Épicure), les Modernes (Kant - Spinoza - Descartes) mais plus fondamentalement et récemment, par les Lumières anglaises (Hobbes) et, enfin, françaises (Voltaire - Rousseau - Diderot - D'Alembert et autres) au nom d'un esprit Libertaire, Égalitaire, Fraternel et Humaniste. Et, probablement le plus important, apôtre de la Libre Pensée ou de la Pensée Libre.
Il importe donc au Franc-Maçon/Maçonne de poursuivre sa Voie Maçonnique dans cette optique, je dirais même "Stratégique" au sens le plus étymologique qui est "L’Art de la Guerre" car la bataille, qu'elle soit à long terme ou journalière, pour la défense ou l'imposition de nos Valeurs et de la Libre Pensée en est véritablement une, intellectuellement certainement, presque physique, parfois... La conséquence "pratique" immédiate est, qu'en plus de son travail en Loge pour apprendre les Fondements de L' Ordre et sa Méthode, le Franc-Maçon/Maçonne se doit également de s'investir dans des activités annexes/connexes directement impliquées dans la Société; l'intervention "directe" dans cette Société externe n'étant pas la vocation première de notre Ordre.
Ces organisations tierces "à usage externe" étant bien connues, je ne tiens pas à les citer ici pour éviter toute publicité indue et laisser le meilleur choix aux FF'/SS' intéressés.
Je terminerai ainsi sur cette dernière note stimulant l'engagement sociétal de nos Ff' et SS' dans le combat pour la propagation de nos Idéaux, je le crois fermement les plus nobles pour le Bien de l'Humanité.
J'ai dit, V'M'
Guy V

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire