Rechercher dans ce blog ? Entrez vos mots-clés !

vendredi 29 novembre 2019

∆∆∆ Quatre dilemmes moraux de Game of Thrones : Peut-on échapper à sa famille ? | France culture 08/04/2019



Game of Thrones est un phénomène qui a redéfini la série moderne. Elle place en son cœur la notion de familles, appelées "Maisons", aux ramifications extrêmement complexes. 
Qui sont les Stark, les Targaryen, les Baratheon et les Lannister ? En partenariat avec Philosophie Magazine.

Sansa Stark et John Snow
dans "Game of Thrones" saison 7
Le 17 avril 2011 sur HBO, nous découvrions la série Game of Thrones, adaptée des romans de l'écrivain George R. R. Martin, considéré comme le "Tolkien américain", qui oeuvre à l'écriture de la série de livres Le Trône de fer depuis 1996.

Si les romans étaient déjà extrêmement populaires et leur auteur récompensé par de nombreux prix littéraires, la série est devenue un véritable phénomène.

Aujourd'hui, c'est le monde entier qui attend la huitième et ultime saison de Game of Thrones.

L’univers imaginaire de Game of Thrones se déroule à Westeros, où se trouve le royaume des Sept Couronnes, issu d’une unification progressive de sept territoires anciennement antagonistes.

Dans ce royaume cohabitent et se confrontent plusieurs familles, appelées "Maisons", qui prétendent toutes au Trône de Fer, le symbole matériel de l'unification des territoires : Targaryen, Baratheon, Stark, Lannister, Tully, Greyjoy, Tyrell, Martell.

La série narre les intrigues politiques, les guerres, les relations familiales qui se jouent à Westeros mais aussi au-delà des limites du continent, au Nord, où planent l'inconnu et le danger, incarnés par les Marcheurs Blancs...

Dans Game of Thrones, le cadrage familial est une structure narrative qui permet de développer des liens intéressants entre tous les différents personnages.

La structure de la famille peut-elle devenir le lieu d’émergence de personnages forts et singuliers dans la série ?

L'invitée du jour :

Sandra Laugier, philosophe, professeure à l’Université Paris I Panthéon Sorbonne, spécialiste de philosophie du langage et de philosophie morale, chroniqueuse à Libération

La Morale dans "Game Of Thrones" : quelle sera votre maison philosophique ?

Les séries TV, matériau philosophique

"Les séries télévisées sont un matériau philosophique extraordinaire, autant que le cinéma et peut-être même plus dans la mesure où les séries ont cette vision en famille, hebdomadaire. Elles s’inscrivent fortement dans nos existences, elles ont un impact sur nos conceptions, nos idées morales. L’art philosophique du XXème siècle c’était le cinéma, l’art philosophique du XXIème siècle c’est les séries télévisées." Sandra Laugier

GOT : le pouvoir et la famille

"Ces deux termes résument la série où les familles sont des « Houses », des « Maisons », il y a donc cette question du territoire et de la domesticité. On a des familles qui se disputent le pouvoir, la question se pose alors : quelle famille va récupérer le Trône de Fer ? Mais finalement cette question a diminué dans la mesure où les familles sont réduites à deux ou trois personnes… Les familles se déciment entre elles et parfois se détruisent de façon interne."  Sandra Laugier

La puissance démocratique de GOT

"Tyrion Lannister est un personnage qui est un nain et qui développe une personnalité extraordinaire, interprété par Peter Dinklage, le premier à avoir été en tête d’un générique pour une série TV, GOT promeut les personnes différentes, en cela elle a une puissance démocratique et inclusive très forte.  
Les personnages singuliers sont une ambition de la série de promouvoir cette force même de la différence et de promouvoir aussi des rôles de femme."  Sandra Laugier

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire