Art. 1: « Le Grand Orient de Belgique, obédience masculine, maillon de la franc-maçonnerie universelle, demande à celui qui se présente à l’Initiation d’être honnête homme et d’être capable de comprendre et de propager les principes maçonniques. Il exige de ses membres, la sincérité des convictions, le désir de s’instruire et le dévouement. Il forme une société d’hommes probes et libres qui, liés par des sentiments de liberté, d’égalité et de fraternité, travaillent individuellement et en commun au progrès social, et exercent ainsi la bienveillance dans le sens le plus étendu ».

« La pensée ne doit jamais se soumettre, ni à un dogme, ni à un parti, ni à une passion, ni à un intérêt, ni à une idée préconçue, ni à quoi que ce soit, si ce n'est aux faits eux-mêmes, parce que, pour elle, se soumettre, ce serait cesser d'être. » Henri Poincaré

« Que puis-je savoir ? - Que dois-je faire ? - Que m'est-il permis d'espérer ? » Emmanuel Kant

Saisir des mots clefs à rechercher

dimanche 3 novembre 2019

Pourquoi la tombe de Franco divise les Espagnols | Le Monde



Le 15 juillet 2018, des milliers d’Espagnols ont fait le salut franquiste devant El Valle de los Caídos, entonnant l’hymne des phalangistes devant cette gigantesque basilique, située à cinquante kilomètres de Madrid. A l’intérieur, se trouve la tombe du dictateur, enterré glorieusement en 1975. 

Depuis son élection début juin 2018, le nouveau premier ministre, Pedro Sanchez, promet de déplacer la sépulture, lieu de pèlerinage des nostalgiques du franquisme. Témoignage exubérant de la dictature, El Valle de los Caídos est aussi devenu le symbole d’un douloureux travail de mémoire que l’Espagne peine à accomplir.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire