Rechercher dans ce blog ? Entrez vos mots-clés !

dimanche 10 novembre 2019

L'intérêt de la monnaie (4/4) : L'avenir de la monnaie | France culture 07/09/2017



Entre territorialisation et déterritorialisation, matérialisation et dématérialisation, Bitcoin, crypto-monnaies, et monnaies locales : penser l'avenir de la monnaie et se plonger dans son histoire pour mieux le penser.

Le Bitcoin, la monnaie dématérialisée par excellence ?
Nous achevons aujourd’hui notre série consacrée à la monnaie par un débat.

Cette semaine, nous nous sommes glissés dans la peau de John Maynard Keynes et avant remis la monnaie au centre de nos réflexions. 

La monnaie - instrument économique créateur de lien social - a aussi mis en jeu des questions politiques et notamment de souveraineté. Une souveraineté qui a changé, à plusieurs reprises d’échelles, en même temps que la monnaie s’est essayée à de nouvelles formes.

Pour débattre de l’avenir de la monnaie, nous accueillons, aujourd’hui, autour de la table : Ludovic Desmedt, Jacques Favier, et Ariane Tichit, en duplex depuis France Bleu Auvergne.

Au Cambodge, 85% de la masse monétaire est en dollar. C’est une dollarisation officieuse et cela pose de gros problèmes, notamment au gouvernement pour lever l’impôt. Ludovic Desmedt.

Ce qui lie clairement la monnaie au territoire c’est l’impôt, la monnaie choisie par le prince pour lever l’impôt. Jacques Favier

La dématérialisation n’est pas neutre. La monnaie matérielle permet le seigneuriage par l’Etat car une pièce de 1€ coûte 15 centimes à produire. Ariane Tichit

Générique : "Time is the enemy" de Quantic

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire