Art. 1: « Le Grand Orient de Belgique, obédience masculine, maillon de la franc-maçonnerie universelle, demande à celui qui se présente à l’Initiation d’être honnête homme et d’être capable de comprendre et de propager les principes maçonniques. Il exige de ses membres, la sincérité des convictions, le désir de s’instruire et le dévouement. Il forme une société d’hommes probes et libres qui, liés par des sentiments de liberté, d’égalité et de fraternité, travaillent individuellement et en commun au progrès social, et exercent ainsi la bienveillance dans le sens le plus étendu ».
« La pensée ne doit jamais se soumettre, ni à un dogme, ni à un parti, ni à une passion, ni à un intérêt, ni à une idée préconçue, ni à quoi que ce soit, si ce n'est aux faits eux-mêmes, parce que, pour elle, se soumettre, ce serait cesser d'être. » Henri Poincaré

Saisir des mots clefs à rechercher

dimanche 10 novembre 2019

L'intérêt de la monnaie (2/4) : La monnaie, un instrument de pouvoir | France culture 05/09/2017



La monnaie n’est pas qu’un objet économique. Elle est à la croisée d’enjeux sociaux et politiques dès son émission...

Quel pouvoir ont les monnaies qui
nous entourent ?
C’est le deuxième jour de notre série consacrée à la monnaie.

Nous avons parlé, hier, de John Maynard Keynes et de sa théorie générale de l’emploi, de l’intérêt et de la monnaie. Essai qui a révolutionné la pensée économique et ouvert une controverse qui agite encore les économistes. 

Aujourd’hui, nous allons nous pencher sur les rapports qui ont lié monnaie et politique dans l’histoire et sur les transformations du système monétaire international.

Nous allons parler de la monnaie comme produit conventionnel, comme lien social et comme enjeu politique majeur en compagnie d’André Orléan.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire