Rechercher dans ce blog ? Entrez vos mots-clés !

vendredi 15 novembre 2019

Le Pardon, par notre F Guy V 28/11/2014

Le sujet du PARDON est un sujet gravissime qui, face à la situation qui se présente ou s'il s'agit d'évoquer des situations du passé, doit interpeller chaque individu au plus profond de sa conscience et, particulièrement, le Franc-maçon qui se veut et se doit d'être animé du Doute Critique, d'une attitude réfléchie et Tolérante et d'une vocation Humaniste. C'est beaucoup...

Une première remarque est que le PARDON ne vaut que pour les cas extrêmes, graves ou gravissimes, à la limite de l’Impardonnable. Avant cela, l' EXCUSE est suffisante, largement ou modestement selon les cas.

Une deuxième remarque, absolue celle-là,selon laquelle on ne peut activement accorder son PARDON à quiconque ou à une ensemble collectif que POUR SOI. 
On ne peut jamais pardonner POUR les AUTRES. Personne n'a ce droit et seule la ou les victimes le peut ou le peuvent pour elle(s)-même. 

L'exemple archétypal est la SHOAH : Les coupables des crimes monstrueux commis le sont-ils par Hitler et sa Bande d'Assassins, le Peuple allemand qui les a amené au pouvoir, leurs Conseillers nazis (philosophes - pseudo scientifiques), racistes, antisémites et anti Races inférieures inclus les FM libertaires (ne l'oublions pas). A qui faut-il accorder un Pardon d'ailleurs plus qu'improbable d'ailleurs.

Plus dans le détail

1- Définition - PARDON - Tenir une offense physique ou morale pour nulle - Renoncer à
la Vengeance/à l'indemnisation, à la réparation.
MISÉRICORDE - Action indulgente par laquelle on accorde son pardon au(x)
coupable(s) ou à celui/ceux qui a/qui ont causé l'offense, l'agression
Étymologiquement vient de "Misère" (malheureux offensé)

2- Synonyme - Absolution - Acquittement - Amnistie - Grâce - Rémission - Oubli - Indulgence
N.B. Synonymie ne signifie aucunement Vertu similaire.

3- Éthique et Morale - La Miséricorde est cette Vertu qui incite à Pardonner, malgré la douleur
et la tristesse voire le désespoir, par compassion et sans recours à la haine et/ou la vengeance. Encore que , de l'extérieur, elle peut être considérée comme de la faiblesse ou même de la trahison.
A son stade suprême - mystique - elle peut aussi être vue (entr'autre par les Croyants)
comme un acte d'Amour sublime (Cf Le Christ - Bouddha).

Enfin, la Miséricorde ou le Pardon suppose une admission du Libre Arbitre du ou des
coupables de ou des exactions, sans tenir compte d'autres facteurs d'influence
externe ce qui en fait, dans ce cas, manifestement une Vertu fort incomplète.

Bibl. complémentaire A.Comte-Sponville "Petit Traité des Grandes Vertus" - PUF 1995

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire