Art. 1: « Le Grand Orient de Belgique, obédience masculine, maillon de la franc-maçonnerie universelle, demande à celui qui se présente à l’Initiation d’être honnête homme et d’être capable de comprendre et de propager les principes maçonniques. Il exige de ses membres, la sincérité des convictions, le désir de s’instruire et le dévouement. Il forme une société d’hommes probes et libres qui, liés par des sentiments de liberté, d’égalité et de fraternité, travaillent individuellement et en commun au progrès social, et exercent ainsi la bienveillance dans le sens le plus étendu ».

« La pensée ne doit jamais se soumettre, ni à un dogme, ni à un parti, ni à une passion, ni à un intérêt, ni à une idée préconçue, ni à quoi que ce soit, si ce n'est aux faits eux-mêmes, parce que, pour elle, se soumettre, ce serait cesser d'être. » Henri Poincaré

« Que puis-je savoir ? - Que dois-je faire ? - Que m'est-il permis d'espérer ? » Emmanuel Kant

Saisir des mots clefs à rechercher

samedi 25 janvier 2020

Le logos d'Héraclite | France culture 23/11/2016



Héraclite
Découvrez aujourd'hui, grâce à Heinz Wismann qu'Héraclite n'est pas aussi obscur que la tradition ne le dit.

Et si nous n'avions rien compris à Héraclite ? 

Et si, loin d'être le penseur du devenir, Héraclite était le premier à décrire la condition tragique de l'existence, d'un être toujours séparé de lui-même ? 

Le langage ne nous dit rien du monde, il ne renseigne que sur le locuteur.

Le texte du jour

« Or, du discours qui est celui-là, les hommes vivent toujours loin par l’intelligence, avant d’écouter, comme après qu’ils l’ont écouté une première fois. Car toute chose vit suivant le discours qui est celui-là si bien qu’on les voit, dans l’apparence, ignorer ce qu’ils pratiquent, dits et actes, tels ceux que moi-même je développe jusqu’au bout, divisant chacun selon la nature qu’il a, et montrant comment il est fait. Les autres hommes ignorent tout ce qu’ils font dans l’éveil et tout ce qu’ils oublient dans le sommeil. »

>>> De la dialectique - Héraclite

Aucun commentaire:

Publier un commentaire