Rechercher dans ce blog ? Entrez vos mots-clés !

dimanche 17 novembre 2019

"Le Billet de Candide dans le programme de nos Trav:." par notre F:. Guy V 18/02/2014

V'M' et vous, mes FF' et mes SS' en vos Gr’ et Qual',

Je ne crois pas inutile d'expliquer à nos FF' et SS', de l'Atel' ou visiteurs/visiteuses, pourquoi et comment notre Loge a eu la très remarquable idée d'incorporer un "Billet de Candide" dans le programme de nos Trav’, juste avant le "plat principal du jour"...



En effet, ce billet donne immédiatement par son titre, sens et conclusion, un éclairage sur l'orientation résolument Philosophique Humaniste, Démocratique et Libertaire de notre Loge, sans équivoque. Le mérite de l'idée en revient au F' Ier Surv', Philippe D pour ne pas le nommer, lors de nos discussions initiales pour la constitution organisationnelle de notre Loge et son orientation philosophique future.

Mais qui est ce Candide le bien-nommé ? 


Je suppose que la majorité de nos FF' et SS' le savent mais je me permets de le répéter ici, ce midi: C'est le personnage central d'une œuvre de Voltaire publiée en 1759 à Genève, pour éviter la censure monarchique (40 ans avant la révolution française !) sous le titre original de "Candide ou l'Optimisme".


Ce personnage de Candide imaginé par Voltaire sera le prétexte pour développer, entre autres écrits prestigieux, ses idées révolutionnaires fondant, avec d'autres, l'Esprit des Lumières célébrissime dans l'Histoire de l'Humanité. Je vais donc reprendre ici, en deux volets séparés :

1) l'esprit philosophique libertaire des Lumières et

2) le personnage central de Candide.


1- Les Lumières

Le Soleil va se lever sur la France, l'Europe et le Monde... pour le meilleur (l'émancipation libertaire et démocratique, laïque et républicaine des peuples), mais aussi, parfois, pour le pire (la justification du colonialisme, entre autre) et, particulièrement aujourd'hui, la réaction par la haine sordide de tous ceux qui sont opposés à cette Lumière, soit les systèmes tyranniques, despotiques, ultra-libéraux, fascistes, nazis, anti-libertaires, voire... anti-occidentaux, en général.
Les Lumières sont, en effet, à la fois, un gigantesque projet et une entreprise philosophique basée sur trois principes que nous connaissons bien: Libertaire, Égalitaire et Humaniste (au sens anthropologique et universaliste).


Pour la première fois dans l'Histoire de l'Humanité, des écrits vont défendre des notions par lesquelles les Hommes pourraient s'émanciper et prendre en main leur propre Destinée, leurs Vies propres, individuellement ou collectivement, et pour leur propre bien-être et/ou celui de l'Humanité tout entière, tout en responsabilisant leurs actes...


Pour cela, inévitablement, le Temporel et le Spirituel doivent être scindés, avec pour cela, l'abolition du Droit Divin royal, le retrait de la Religion de l’État, l'émancipation de la tutelle (de l'oppression) de l’Église, la Liberté des consciences et de Pensée/de Penser, la propagation de la Connaissance et la diffusion des Sciences. NI PLUS NI MOINS...


Cet extraordinaire et puissant mouvement de fond va accélérer celui de l'émancipation démocratique des peuples jusqu'à la création de nouvelles Constitutions de très nombreux pays européens et, en très particulier, celle des USA qui deviendra une des plus libérale du monde dès 1776 (Independence Day). 

De plus elle va précipiter la fin tragique de certaines monarchies (1789 en France, de Louis XVI et Marie-Antoinette). A noter toutefois, que Rousseau dans son "Émile" attirait déjà l'attention sur le fait que le "Progrès" pouvait aussi, éventuellement, pervertir l'Homme en introduisant un élément régressif ailleurs (300 ans avant nous...). Retenons donc pour l'Histoire quelques noms de ces Géants: Voltaire (1694-1778/84 ans...) - Rousseau (déjà cité) - Diderot-D' Alembert - Montesquieu - parmi les plus grands...

2 – Candide

Mot d'origine latine soit "blanc/pur" au premiers sens puis, au deuxième, "de bonne foi, avec candeur ou naïveté". Définissant donc l’innocence du héros de Voltaire et sa naïveté, sa pureté d'intention. Candide va donc se promener dans la (ou plutôt, dans des Sociétés) et raconter les faits et gestes de celles-ci tels qu'il les voit, avec une totale droiture et honnêteté.
Je ne peux ni ne veux, ici, entrer dans les détails du livre, trop long pour ce travail et suggère à ceux qui ne l'ont pas lu de le lire au plus vite...


Le Candide de Voltaire est donc un conte philosophique au travers des principes fondamentaux des Lumières citées dans mon premier paragraphe. Il en ressort, pour nous Francs-maçons ou Francs-maçonnes, un récit aussi critique que sarcastique et moqueur du conservatisme social ambiant et sociétal, à cette époque, en particulier de la Noblesse arrogante (cent après Molière qui s'en moquait déjà...), ainsi que de la petite Aristocratie, tout en s'approchant de la fin parfois tragique de certaines Royautés.

Notre petit billet, sans avoir la prétention voltairienne..., sera de la même inspiration que celle décrite ci-dessus, à savoir, de reprendre l'énoncé de nos principes, sous une forme très abrégée, jointes à un ou deux sujets d'actualité, 2013 (2014) pris en référence.
Il pourra reprendre un sujet civil ou profane, ou quel qu'il soit d'ailleurs, en toute liberté, pour en tirer une conclusion flagrante, immédiate, comme il peut reprendre un sujet moral/éthique propre à notre Ordre.

NB. Il est suggéré de ne pas dépasser 5 à 7 minutes, ... ce que je dépasse certainement déjà...

Le Candide de Service, ce midi

Guy V

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire