Art. 1: « Le Grand Orient de Belgique, obédience masculine, maillon de la franc-maçonnerie universelle, demande à celui qui se présente à l’Initiation d’être honnête homme et d’être capable de comprendre et de propager les principes maçonniques. Il exige de ses membres, la sincérité des convictions, le désir de s’instruire et le dévouement. Il forme une société d’hommes probes et libres qui, liés par des sentiments de liberté, d’égalité et de fraternité, travaillent individuellement et en commun au progrès social, et exercent ainsi la bienveillance dans le sens le plus étendu ».
« La pensée ne doit jamais se soumettre, ni à un dogme, ni à un parti, ni à une passion, ni à un intérêt, ni à une idée préconçue, ni à quoi que ce soit, si ce n'est aux faits eux-mêmes, parce que, pour elle, se soumettre, ce serait cesser d'être. » Henri Poincaré

Saisir des mots clefs à rechercher

samedi 16 novembre 2019

Fonds souverains : les Etats à la manœuvre | France culture 11/11/2019



Créés pour gérer les excédents budgétaires liés aux hydrocarbures et permettre d'assurer l'avenir des générations futures, les fonds souverains dépassent leur fonction de véhicule financier. Pris dans la logique d'un marché mondialisé, les fonds prennent tous les risques...


En 2019 il y aurait au moins 92 véritables fonds souverains
dans le monde pour un montant global 
d'environ 8000 milliards de dollars.

Cette semaine, l’économie touche le fond, ou plutôt les fonds, ces instruments financiers qui collectent de l’épargne et la réinvestissent dans les entreprises ou les Etats. 

Des acteurs devenus des super puissances avec la financiarisation de l’économie, amorcée dans les années 1970.

Depuis, la responsabilité des fonds spéculatifs dans la crise de 2008 a été largement pointée du doigt, avant que le rôle des banques ne soit mieux évalué.

Une crise qui a également mis en lumière le pouvoir des fonds souverains. 

Ces réserves créés par les Etats, en particulier les pays du Golfe, ont alors secouru de nombreuses banques européennes et américaines au bord du gouffre.

Mais quel est le prix politique de cet afflux de capitaux ?

Aucun commentaire:

Publier un commentaire