Rechercher dans ce blog ? Entrez vos mots-clés !

mercredi 20 novembre 2019

Dilemme Stratégique de l'Ordre, par notre F Guy V 11/04/2016

T'V' et vous mes FF' et SS' en v/Gr' et Qual',

Dans la dernière Édition du LOGOS, notre F' le Professeur Émérite de Philo ULB Lambros Couloubaritsis soulève une question d'une pertinence tellement exceptionnelle que je suis étonné que celle-ci n'ait pas déjà été soulevée en maintes occasions précédemment.

Il s'agit des deux derniers paragraphes de son article intitulé "L’Épopée Flamboyante des FM Illustres" que je cite (pour le dernier) dans l'intégralité du texte "... le partage de Valeurs communes suffisent-elles à faire d'une personnalité (profane), aussi illustre soit-elle, un "Maçon sans tablier" du seul fait qu'il fréquente des FM avec lesquels il est en interaction de pensées alors qu'il n'a pas été initié aux Mystères de la Franc-Maçonnerie. Si cette réponse me paraît délicate, c'est en effet, qu'il est flagrant que dans le cas où elle serait négative, elle risque de produire un mur infranchissable entre FM initiés et profanes proches des Valeurs Maçonniques qui devraient être, en principe, Universelles et applicables par tout être humain. Quelle serait alors la troisième voie pour qu'il n'y ait pas ce mur et pour que l'Humanité puisse, sans que tous ses Membres n'aient été initiés, adopter les Valeurs et l’Éthique Maçonnique ?"

Je voudrais absolument reprendre ici son sujet pour le projeter avec quelques de mes commentaires personnels à mes FF' des AP7 Delta et SS' apparentées tant pour leurs réflexions que pour leurs actions éventuelles. LC soulève ici un Dilemme Stratégique Fondamental à notre Ordre qui, s’il est compris de façon trop unilatérale et conventionnelle quant à une formation absolument initiatique basée si non sur des Mystères absolus du moins sur une très forte discrétion qui en ferait, au mieux, une formation individuelle mais non un mouvement extérieur qu'une discrétion par trop abusive, rendant toute influence collective dans la Société civile profane nulle et non avenue... ce qui est contradictoire avec sa vocation première. Dont acte...

Cette question mérite donc réaction et je la reprends donc intentionnellement ici... Car je crois fermement que poser la question de la "troisième voie" c'est y répondre directement; C'est celle de l'Ouverture, non pas de l'étalage ni du prosélytisme sans limite mais l' "Ouverture au Monde Profane".

Il faut reconnaître que, très certainement depuis les années d'après-guerre, beaucoup de choses ont changé, en tous cas en Belgique et en Europe du Nord pour un mieux. Nous ne sommes plus soumis à des régimes de dictature religieuse outrancière ou d'intolérance droitière avec risques physiques (je croise les doigts...). Un régime de tolérance politique et confessionnel s'est peu à peu installé et nous vivons en paix relative. L'appartenance à l'Ordre Maçonnique n'est plus vue avec opprobre ni haine flagrante et menaçante. J'oserais même dire, parfois, d'expérience personnelle peut-être dans mon milieu, avec sympathie si non admiration. Ce que je veux dire clairement et sans équivoque est que je ne vois pas pourquoi les FM ne feraient pas plus fréquemment et ouvertement état de leur implication dans l'Ordre. 

C' EST FIERS QUE NOUS NOUS DEVONS D'ÊTRE ET NON TIMIDES OU PEUREUX. LE COURAGE N'EST-IL PAS UNE VERTU FONDAMENTALE AU MÊME TITRE QUE BIEN D’AUTRES.

Je plaide donc sans équivoque pour une implication plus forte et une ouverture des FM que nous sommes dans le monde profane qui nous entoure et ce tant dans nos discours que nos actions, avec le courage de nos convictions de nos Hautes Valeurs premières.

Je suis prêt à en débattre contradictoirement en Loge.

J'ai dit, T'V' sur ce sujet...

Guy V alias le Candide de Service de la R'L' AP7 Delta à l’Or' de Bruxelles GOB

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire