Rechercher dans ce blog ? Entrez vos mots-clés !

jeudi 14 novembre 2019

Billet de Candide de notre F Guy V - Pour souvenir et Mémoire | Candide janvier 2018

Pourquoi le sujet de ce Billet en Loge ?

Parce que, en tant que FM et Libre Penseur, nous savons que la PL ne peut subsister que dans un État de Droit et Démocratiquement Libre. Il nous importe donc de nous engager, éventuellement à nous battre, pour préserver cette Liberté, Mère des autres Valeurs. Aussi, pour honorer la Mémoire de ceux ou celles qui se sont battus pour la Nôtre.

J'ai dit, T'V'

75ème Anniversaire de la Bataille de Stalingrad

Une Gigantesque Bataille de Légende dans l'Histoire tourmentée du XXe Siècle... Une des plus meurtrières aussi, de part et d'autres, en plus des civils qui ont payé un lourd tribu ou le Fin catastrophique de l'Invasion Allemande et le Début de la Fin pour eux... puis, de la Reconquête à l'Est de l'Europe par l'Armée Rouge jusqu'à Berlin en mai 1945.

Hiver janvier/février 1943... Stalingrad... Anciennement Volgograd mais rebaptisée en Stalingrad en l'honneur de Joseph DJOUGASHVILI dit Staline (l'Homme d'Acier) qui dirige l'Union Soviétique d'une main de Fer ou plutôt d'Acier... Une ville à 300/400 km à l'Est de Moscou sur l’autre rive de la Volga (où je suis passé me recueillir dans les années 70')

Mais pourquoi précisément Stalingrad ?

L'enjeu, pour les Allemands est triplement stratégique :

1) Les allemands foncent vers Moscou, la Capitale qui est évidement un enjeu stratégique premier. Mais ils se rendent comptent que la résistance russe sera opiniâtre. Ils veulent la contourner et la prendre à revers.

2) La région est "pétrolière" et les Allemands manquent cruellement de carburant pour leur Armée.

3) Percer à Stalingrad, c'est s'ouvrir la voie vers l'Est de la Russie où se trouve une forte concentration d'industries lourdes dont celles de l'armement. Ils y mettent tout leur poids d'autant plus qu'ils ont échoué en Afrique du Nord où Montgomery  avec sa 8ème Armée (Les Rats du désert) ont stoppé Rommel à seulement 200 km du Canal de Suez, les obligeant à une retraite aussi honteuse que catastrophique en hommes et en matériel ; mais le Généralissime Staline a décidé avec ses Généraux (Joukov - Koniev - Boulganine et  Malinovski) " de ne plus reculer d'un pouce " en résistant avec acharnement, Force et Courage.

Ils vont être aidés par un Hiver 42/43 des plus froids du siècle, avec des températures allant parfois jusqu’à - 40* C dans cette région de l'Est...! Les Russes étant mieux adaptés en matériel de guerre et vêtements pour ces conditions extrêmes en plus de leur courage héroïque... Et de fait, les Allemands vont finalement perdre la Bataille et se rendre dans des conditions tragiques, les forçant à une retraite catastrophique en pertes humaines... pour rien.

Pour eux, ce sera la fin d'un Rêve Hégémonique et le Début de la Fin, les Russes reprenant l'avantage dans la reconquête de leur territoire et des territoires à l'Est de l'Europe et ce, jusqu'à l'entrée victorieuse de Joukov à Berlin par la Porte de Brandebourg en mai 1945.

Cette immense victoire permettra à Staline de forcer ses Alliés Occidentaux à signer l'Accord de Paix final de cette Guerre de 39 à 45, chez lui, à Yalta, en Géorgie. Les conséquences de cette Bataille a eu un effet positif immense sur la libération de l’Europe du joug nazi.

Candide janvier 2018

1 commentaire:

  1. Je retiens principalement le texte en tête. J'espère que nous le placerons dans une commémoration ultérieure.
    Merci Guy et toi JP

    RépondreSupprimer