Art. 1: « Le Grand Orient de Belgique, obédience masculine, maillon de la franc-maçonnerie universelle, demande à celui qui se présente à l’Initiation d’être honnête homme et d’être capable de comprendre et de propager les principes maçonniques. Il exige de ses membres, la sincérité des convictions, le désir de s’instruire et le dévouement. Il forme une société d’hommes probes et libres qui, liés par des sentiments de liberté, d’égalité et de fraternité, travaillent individuellement et en commun au progrès social, et exercent ainsi la bienveillance dans le sens le plus étendu ».
« La pensée ne doit jamais se soumettre, ni à un dogme, ni à un parti, ni à une passion, ni à un intérêt, ni à une idée préconçue, ni à quoi que ce soit, si ce n'est aux faits eux-mêmes, parce que, pour elle, se soumettre, ce serait cesser d'être. » Henri Poincaré

Saisir des mots clefs à rechercher

vendredi 18 octobre 2019

Hollande, Macron, mêmes combats, par Philippe Leymarie | Le Monde diplomatique 19 mai 2017

En matière de défense, même s’il n’a pas reconduit directement Jean-Yves Le Drian, le président Emmanuel Macron met tout naturellement ses pas dans ceux de son prédécesseur : reconduction de la « lutte antiterroriste » au Sahel et au Levant ; renforcement des effectifs et des moyens des militaires à hauteur de deux points de PIB ; maintien et des alliances et de la dissuasion nucléaire. [...]

L’OTAN où, dans la continuité de la politique suivie par l’équipe Hollande-Le Drian durant le dernier quinquennat, il s’agit - comme le promettait le candidat Macron en mars dernier - de continuer à « assumer pleinement la place de notre pays », notamment dans le cadre de la coalition anti-OEI. L’alliance, disait-il alors, « est utile à la sécurité de l’Europe, notamment à l’Est ; mais elle a un rôle à jouer face aux menaces djihadistes sur le flanc sud »

Selon le général Palomeros, ancien ponte de l’OTAN, qui est un de ses conseillers défense, le président Macron a bien l’intention de soulever, au prochain sommet de l’organisation à Bruxelles le 25 mai, la question de la place de l’OTAN dans la lutte contre le terrorisme, à travers par exemple un meilleur partage du renseignement. Le petit Français fera connaissance avec le considérable Donald Trump, parrain de ladite OTAN…

Aucun commentaire:

Publier un commentaire