Rechercher dans ce blog ? Entrez vos mots-clés !

vendredi 25 octobre 2019

∆∆∆ Aux origines du capitalisme | France culture 21/10/2019



"Accumuler, accumuler, c'est la loi et les prophètes" : Marx, Weber, Schumpeter, tous ont cherché à analyser les origines du capitalisme. Une quête reprise par les théoriciens de la régulation et l'idée d'une pluralité de formes de capitalisme au moment même où celui-ci semble dominer le monde...

Fondée sur l’idée de progrès historique de la
rationalité économique, le capitalisme se développe
sur la base de six conditions fonctionnelles qui seront
réunies entre le 13e siècle et le 19ème siècle.
Cette semaine, le studio d’Entendez-vous l’éco ? se transforme en prétoire… 

Première journée d’un procès historique, celui du capitalisme et de ses dérives, tant de fois pointées du doigt au cours des siècles. Un capitalisme qui serait devenu fou et qu’il faudrait aujourd’hui réformer, ou peut-être même dépasser. 

Mais de quoi parle-t-on au juste lorsqu’on parle de capitalisme ? 

Demain, nous examinerons les menaces que la concentration des richesses fait peser sur la démocratie. 

Mercredi, nous observerons les métamorphoses de la figure du capitaliste avant de nous pencher jeudi sur les scénarios de l’effondrement. Mais d’abord, revenons aux origines du capitalisme…

Des origines du capitalisme

"Quand on parle des origines du capitalisme, c'est toujours très complexe parce que nous sommes dans des dynamiques historiques qui sont des dynamiques de mutation. Par exemple en 1774 lorsque Louis XVI arrive au pouvoir, la France est-elle un pays capitaliste ? La réponse est non. Néanmoins si on regarde ce qu'il se passe à cette époque, on voit surgir les grandes écoles économiques, on voit surgir de grandes réformes, on voit surgir des gens comme Turgot qui vont mettre en avant des programmes qui sont archi capitalistes, qui ont pour but de libérer le commerce etc. Est ce que c'est le capitalisme ? - Non, c'est le développement  des rapports de production capitaliste."  - Gérard Duménil  

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire