RECHERCHER DANS CE BLOG

jeudi 26 septembre 2019

Les mythologies d’Alan Turing | France Culture 17/08/2018



"Très rapidement, il est tombé dans l'oubli, jusqu'à ce qu'on le réveille, comme Blanche-Neige, par un baiser. Cinquante ans plus tard, le monde reconnait enfin le grand penseur qu’il fut" David Lagercrantz

Les jours suivant sa mort en juin 1954, quelques entrefilets dans la presse britannique mentionnent la disparition d’un universitaire de Manchester, sans plus de détails. L’heure de Turing n’a pas encore sonné. Soixante ans plus tard, à la faveur de la sortie du très hollywoodien Imitation game, Turing est partout. Il aura fallu, entre-temps, une succession de redécouvertes de son oeuvre mais aussi de son destin individuel, celui d’un homosexuel brisé par les conventions morales de l’Angleterre des années 1950.

La société britannique l’a vraiment écrasé. C’est le plus triste et le plus tragique dans cette histoire : qu’un tel héros de la guerre, par ailleurs père de l’ordinateur et de l’intelligence artificielle, ait été traité comme un rat de laboratoire par la société britannique... David Lagercrantz

Essais, romans, bande-dessinées, théâtre, chansons, Turing est aujourd’hui partout, incarnant le mythe contemporain du scientifique qui fait l’objet de tous les fantasmes, à commencer par ceux entourant les circonstances de sa mort...

Pourquoi s’est-il retiré la vie à ce moment-là ?

Deux ans après son procès, les choses s’étaient estompées, il s’était réconcilié avec sa mère, ses amis le soutenaient, plus que jamais. Ce qui n’était pas résolu en revanche, c’était la question de sa sécurité. On était au sommet de la Guerre froide, en plein Maccarthysme, tout le monde était suspect. Alan Turing avait eu entre les mains des informations secrètes touchant aux Etats-Unis pendant la deuxième guerre mondiale, informations qu’il n’avait pas le droit de révéler aux Britanniques. C’est difficile d’imaginer situation plus sensible que la sienne, ces années 1952-1954.

Andrew Hodges

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire