RECHERCHER DANS CE BLOG

lundi 16 septembre 2019

Conférence sur le mythe du complot Judéo-maçonnique | UMONS 16 octobre 2019

Conférence de Christian Jassogne, Premier Président honoraire de la Cour d'appel de Mons, Président du Conseil de Direction de l'Ecole de Droit. En collaboration avec les Professeurs Serge Deruette, Vincent Trovato et Patrick Vassart.

Le mythe du complot judéo-maçonnique, malgré son manque de fondement, continue à survivre sur Internet, au milieu de beaucoup de stupidités du même genre, mais moins graves par leurs conséquences.

Les dégâts causés par ce mythe, sans cesse réadapté aux intentions malveillantes de ceux qui y adhèrent, ont été dramatiques. On ne peut pas se contenter de hausser les épaules, l'histoire démontre que le danger est réel.

Le ventre est encore fécond d'où a surgi cette chose immonde (B. Brecht).


[ Le 13 octobre 2016

Christian Jassogne, Président du Conseil de Direction de l'Ecole de Droit, a tenu une conférence sur le mythe du complot Judéo-maçonnique, de ses origines à nos jours !

Plein succès pour la conférence de Christian Jassogne, Président du Conseil de Direction de l’Ecole Droit ! 

Plus de 350 participants ont assisté à l’exposé du Premier Président honoraire de la Cour d’appel de Mons, qui était assisté de Roger Lorent, ancien avocat du barreau de Charleroi (presque 90 ans !), à l’occasion de la sortie de leur livre.

L’originalité et la difficulté de l’exposé consistaient à mettre en continuité historique les diverses versions du mythe. Et on peut dire que le défi a été relevé brillamment en 1h15 !

Tout commence en 1797 avec la première thèse complotiste, émise par le Père Jésuite Barruel, qui prétend que les hauts grades de la franc-maçonnerie française, infiltrés par les Illuminés de Bavière, ont secrètement tout organisé lors de la révolution de 1789. Le mythe initial était né !

Des années plus tard, entre 1850 et 1894, la version raciste du mythe se répand (la franc-maçonnerie, infiltrée et manipulée par les juifs, est devenue « synagogue de Satan »). Le mal était fait.

Fin du 19e siècle, le mythe explose avec l’affaire Dreyfus. La presse se déchaîne. Le grand complot judéo-maçonnique, c’est l’anti-France. L’antisémitisme triomphe.

En 1900, les services secrets du Tsar Nicolas II entrent en scène avec le célèbre faux fabriqué contre les juifs, « les protocoles des sages de Sion ».

La guerre 14-18 fait peu à peu oublier ce document mais, dès la révolution russe, c’est reparti avec les Bolchéviques qui haïssent le capitalisme… donc les Juifs et leurs complices les francs-maçons.

Mais le pire reste à venir avec l’Allemagne sous Hitler qui répand le mythe du complot judéo-maçonnique étendu aux Bolchéviques, partout en Europe et même en Amérique. Un complotisme à toutes les sauces !

La suite, ce sont les camps… l’horreur absolue !

Le livre « Le Mythe du complot Judéo-maçonnique, de ses origines à nos jours » est disponible au CIPA asbl (Centre International de Phonétique Appliquée) au prix de 4 euros. ]

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire