Art. 1: « Le Grand Orient de Belgique, obédience masculine, maillon de la franc-maçonnerie universelle, demande à celui qui se présente à l’Initiation d’être honnête homme et d’être capable de comprendre et de propager les principes maçonniques. Il exige de ses membres, la sincérité des convictions, le désir de s’instruire et le dévouement. Il forme une société d’hommes probes et libres qui, liés par des sentiments de liberté, d’égalité et de fraternité, travaillent individuellement et en commun au progrès social, et exercent ainsi la bienveillance dans le sens le plus étendu ».
« La pensée ne doit jamais se soumettre, ni à un dogme, ni à un parti, ni à une passion, ni à un intérêt, ni à une idée préconçue, ni à quoi que ce soit, si ce n'est aux faits eux-mêmes, parce que, pour elle, se soumettre, ce serait cesser d'être. » Henri Poincaré

Saisir des mots clefs à rechercher

vendredi 23 août 2019

Forêt amazonienne à bout de souffle ? | France culture 12/09/2017



La forêt Amazonienne : qu’en connaît-on ? Quelles sont ses caractéristiques ? Comment les arbres contribuent-ils à sa biodiversité si particulière ? Quels dangers face à la déforestation ?

L'Amazonie couvre 5% de la surface terrestre
mondiale. Est-elle plus que jamais en danger ?
De la forêt amazonienne, on ne retient en général que deux topoï : c’est le poumon de la planète, et la déforestation la met en danger. 

Deux topoï qui n’en sont pas moins fondés, mais qui ne donnent pas la mesure de l’importance, de la richesse et dans une certaine mesure de la méconnaissance de cet écosystème géant, de ces écosystèmes divers, fragiles, qui livrent encore aujourd’hui au compte-goutte ses secrets. 

Dans la course contre la montre qui est engagée pour la préserver au vu de la rapidité et de l’ampleur des interventions humaines… la forêt amazonienne est-elle en train d’atteindre un point de non-retour ?

Forêt amazonienne, à bout de souffle ? C’est le problème que nous allons tenter de résoudre dans l’heure qui vient. Bienvenue dans La Méthode Scientifique.

Et pour plonger dans les entrailles de cette forêt, beaucoup moins sauvage et vierge qu’il n’y paraît… nous avons le plaisir d’accueillir aujourd’hui Alain Pavé, ancien directeur du Programme Analyse, modélisation et ingénierie des systèmes amazoniens du CNRS. Et nous sommes en ligne depuis Montpellier avec Daniel Sabatier, botaniste et écologue à l’Institut de Recherche pour le développement, spécialiste de la forêt amazonienne.

L'immensité de notre ignorance des écosystèmes terrestres est colossale. Nous sommes dans une situation semblable à celle des astronomes qui cherchent à connaître l'immensité de l'espace - Alain Pavé.

La forêt amazonienne est un édifice instable et, selon les circonstances, elle est plus ou moins dynamique. Le réchauffement climatique provoque une accélération de la dynamique forestière, ce qui change sa composition, la rend moins diverse et ralentit sa fonction de puits de carbone. A terme, on craint même que l'Amazonie devienne émettrice de carbone - Daniel Sabatier

Aucun commentaire:

Publier un commentaire