Art. 1: « Le Grand Orient de Belgique, obédience masculine, maillon de la franc-maçonnerie universelle, demande à celui qui se présente à l’Initiation d’être honnête homme et d’être capable de comprendre et de propager les principes maçonniques. Il exige de ses membres, la sincérité des convictions, le désir de s’instruire et le dévouement. Il forme une société d’hommes probes et libres qui, liés par des sentiments de liberté, d’égalité et de fraternité, travaillent individuellement et en commun au progrès social, et exercent ainsi la bienveillance dans le sens le plus étendu ».

« La pensée ne doit jamais se soumettre, ni à un dogme, ni à un parti, ni à une passion, ni à un intérêt, ni à une idée préconçue, ni à quoi que ce soit, si ce n'est aux faits eux-mêmes, parce que, pour elle, se soumettre, ce serait cesser d'être. » Henri Poincaré

« Que puis-je savoir ? - Que dois-je faire ? - Que m'est-il permis d'espérer ? » Emmanuel Kant

Saisir des mots clefs à rechercher

jeudi 25 juillet 2019

Game of Thrones, House of cards : la victoire du cynisme? | France culture 02/05/2014



Dans le cadre de notre partenariat avec le magazine Vanity Fair , qui fait sa une sur la série "Game of Thrones", nous nous penchons sur la représentation du cynisme en politique dans deux séries américaines : "Game of Thrones" et "House of Cards".

Sandra Laugier , professeur de philosophie à Paris I, membre sénior de l'Institut Universitaire de France et directrice adjointe scientifique de l'Institut des sciences humaines et sociales du CNRS est notre invitée. Elle publie une chronique bi-mensuelle sur les séries télévisées dans le Libération du week-end.

Anne Boulay, rédactrice en chef de Vanity Fair France, est aux côtés de Caroline Broué et d'Antoine Mercier pour nous aider à décrypter le succès planétaire de Game of Thrones et l'analyser, en même temps que House of cards, du point de vue du politique.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire