RECHERCHER DANS CE BLOG

samedi 1 juin 2019

Voyage en « agnotologie », pays de la science et de l’ignorance : Quand les industriels nous enfument | France culture 30/04/2018



Travailleurs partageant une cigarette
en haut d'un gratte-ciel, New York, 1932
Comment, à une époque où les productions scientifiques foisonnent, l'ignorance résiste-t-elle encore ?

Les industriels du tabac ont produit pendant 40 ans une contre-science qui visait à empêcher tout ce qui aurait pu entraver leur business. Une véritable fabrique de l’ignorance était à l’œuvre que des chercheurs ont mis à jour. 

Ces « agnotologues » (de agnotologie : la science de l’ignorance), venus de toutes les disciplines, ont démonté les rouages d’une production volontaire de l’ignorance, puis se sont intéressés à des constructions involontaires de l’ignorance comme dans le cas du distilbène. Deux cas emblématiques de mécanismes d’ignorance qui servent toujours de « boîte à outil » pour tous ceux que les connaissances scientifiques incommodent…

On va réutiliser les instruments et les valeurs de la science contre elle. C'est ça le début de cette aventure de production industrielle de l'ignorance. C'est ça qui commence véritablement en 1953 à New York à l'hôtel Plazza avec ces grands capitaines de l'industrie cigarettière américaine. (Stéphane Foucart)

Une demie-douzaine de prix Nobel, de physiologie et de médecine ont eu leurs travaux initiés par l'industrie du tabac. [...] Une grande partie de la question réside dans la manière dont cette connaissance nouvelle va être utilisée politiquement. (Stéphane Foucart)

C'est une entreprise délibérée, consciente, construire, et qui a fonctionné de manière remarquable, sur le tabac et le cancer. (Jacques Treiner)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire