Art. 1: « Le Grand Orient de Belgique, obédience masculine, maillon de la franc-maçonnerie universelle, demande à celui qui se présente à l’Initiation d’être honnête homme et d’être capable de comprendre et de propager les principes maçonniques. Il exige de ses membres, la sincérité des convictions, le désir de s’instruire et le dévouement. Il forme une société d’hommes probes et libres qui, liés par des sentiments de liberté, d’égalité et de fraternité, travaillent individuellement et en commun au progrès social, et exercent ainsi la bienveillance dans le sens le plus étendu ».
« La pensée ne doit jamais se soumettre, ni à un dogme, ni à un parti, ni à une passion, ni à un intérêt, ni à une idée préconçue, ni à quoi que ce soit, si ce n'est aux faits eux-mêmes, parce que, pour elle, se soumettre, ce serait cesser d'être. » Henri Poincaré

Saisir des mots clefs à rechercher

samedi 29 juin 2019

Peut-on parler sereinement du sionisme ? | CCLJ 28 mars 2013

Débat animé par Henri Gutman, président du CCLJ. En collaboration avec le PAC (Présence et Action Culturelles).

Invités : Guy Haarscher ( Philosophe) , Joël Kotek (Historien), Josy Dubié (Sénateur honoraire Ecolo et ancien grand reporter), Michel Gheude (Ecrivain et administrateur du PAC).

Les questions suivantes seront posées aux conférenciers :

Qu'est-ce que le sionisme et pourquoi est-ce devenu une insulte ? 
Antisionisme = antisémitisme ? 
Pourquoi la critique émane-t-elle plus de "la gauche" ?