Art. 1: « Le Grand Orient de Belgique, obédience masculine, maillon de la franc-maçonnerie universelle, demande à celui qui se présente à l’Initiation d’être honnête homme et d’être capable de comprendre et de propager les principes maçonniques. Il exige de ses membres, la sincérité des convictions, le désir de s’instruire et le dévouement. Il forme une société d’hommes probes et libres qui, liés par des sentiments de liberté, d’égalité et de fraternité, travaillent individuellement et en commun au progrès social, et exercent ainsi la bienveillance dans le sens le plus étendu ».
« La pensée ne doit jamais se soumettre, ni à un dogme, ni à un parti, ni à une passion, ni à un intérêt, ni à une idée préconçue, ni à quoi que ce soit, si ce n'est aux faits eux-mêmes, parce que, pour elle, se soumettre, ce serait cesser d'être. » Henri Poincaré

« Mal nommer les choses c'est ajouter au malheur du monde. » Albert Camus

« Autant peut faire le sot celui qui dit vrai que celui qui dit faux, car nous sommes sur la manière non sur la matière. » Michel Montaigne

« L'homme n’est pas un empire dans un empire. » Baruch Spinoza
« Democracy Dies in Darkness »

Saisir des mots clefs à rechercher

lundi 24 juin 2019

Explorer la conscience | Axel CLEEREMANS, Research Director with the National Fund for Scientific Research (Belgium) and a professor of cognitive science with the Department of Psychology of the Université Libre de Bruxelles 23/05/2018



L'évolution rapide des connaissances en neurosciences a des effets bénéfiques pour l'humanité, suscite de nombreux espoirs mais soulève des questions éthiques inédites qui ont donné naissance à la "neuro-éthique".

Cette discipline qui présente de nombreux recoupements avec les thèmes traditionnels de la bioéthique s'étend au delà, dans la mesure où elle englobe les questions liées à l'exploration du cerveau dans ses rapports au comportement, à la notion de soi et à la conscience.

A l'heure actuelle, des réflexions éthiques se développent particulièrement dans les domaines des neurosciences qui impliquent l'imagerie cérébrale et la cartographie du cerveau.

Le cours-conférence s'intéressera spécifiquement aux progrès des connaissances dans ces disciplines, aux capacités d'évaluation des divers niveaux de conscience dans des états normaux ou pathologiques ainsi qu'aux interrogations et réflexions éthiques qu'elles peuvent susciter sur le plan individuel et sociétal.

Les thèmes seront traités par des conférenciers spécialistes des neurosciences, de la neuro-imagerie fonctionnelle, des sciences cognitives et de l'éthique.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire