Depuis sa création en 1833, le Grand Orient de Belgique défend la franc-maçonnerie dans sa dimension « adogmatique et progressiste ». Elle ne peut donc être assimilée à une église ou tout autre structure proposant une pensée unique. Elle n’est pas plus un parti politique ou une organisation syndicale. Bien qu’ancrée dans le monde réel, elle n’est pas pour autant un centre laïque. Elle est fondamentalement attachée à la liberté d’opinion, la liberté de conscience et réfractaire à toute instrumentalisation ou contraintes extérieures.

Saisir des mots clefs à rechercher

lundi 25 janvier 2021

CHICAGO BOYS / TRAILER ENG | La Ventana Cine 16 nov. 2015


The Shock Doctrine is Canadian author and social activist Naomi Klein's companion piece to her popular 2007 book of the same name. In short, the shock doctrine is a theory for explaining the way that force, stealth and crisis are used in implementing neoliberal economic policies such as privatization, deregulation and cuts to social services.

The shock doctrine suggests that in periods of chaos often following wars, coups, natural disasters and economic panics, pro-corporate reformers aggressively push through unpopular “free market” measures. Klein posits that followers of Milton Friedman and other market fundamentalists have been perfecting this very strategy: waiting for a major crisis, then selling off pieces of the state to private players while citizens were still reeling from the shock, then quickly making the "reforms" permanent.

[ Google Traduction

The Shock Doctrine est le compagnon de l'écrivaine canadienne et militante sociale Naomi Klein dans son livre populaire de 2007 du même nom. En bref, la doctrine du choc est une théorie pour expliquer la manière dont la force, la furtivité et la crise sont utilisées dans la mise en œuvre de politiques économiques néolibérales telles que la privatisation, la déréglementation et les coupes dans les services sociaux.

La doctrine du choc suggère que dans les périodes de chaos qui suivent souvent des guerres, des coups d'État, des catastrophes naturelles et des paniques économiques, les réformateurs pro-entreprises poussent de manière agressive à adopter des mesures impopulaires de «marché libre». Klein postule que les partisans de Milton Friedman et d'autres fondamentalistes du marché ont perfectionné cette stratégie même: attendre une crise majeure, puis vendre des morceaux de l'État à des acteurs privés alors que les citoyens étaient encore sous le choc, puis faire rapidement les «réformes» permanent. ]

Aucun commentaire:

Publier un commentaire