Art. 1: « Le Grand Orient de Belgique, obédience masculine, maillon de la franc-maçonnerie universelle, demande à celui qui se présente à l’Initiation d’être honnête homme et d’être capable de comprendre et de propager les principes maçonniques. Il exige de ses membres, la sincérité des convictions, le désir de s’instruire et le dévouement. Il forme une société d’hommes probes et libres qui, liés par des sentiments de liberté, d’égalité et de fraternité, travaillent individuellement et en commun au progrès social, et exercent ainsi la bienveillance dans le sens le plus étendu ».
« La pensée ne doit jamais se soumettre, ni à un dogme, ni à un parti, ni à une passion, ni à un intérêt, ni à une idée préconçue, ni à quoi que ce soit, si ce n'est aux faits eux-mêmes, parce que, pour elle, se soumettre, ce serait cesser d'être. » Henri Poincaré

Saisir des mots clefs à rechercher

jeudi 23 mai 2019

Fibonacci, une suite qui vaut de l'or - La Structure Fractale de Benoît Mandelbrot, mathématicien franco-américain



Qui est Fibonacci ? Comment ce savant a permis l’introduction au “monde occidental” des mathématiques arabes ? En quoi cela a été déterminant pour le développement des mathématiques en Europe à partir du Moyen-Age ? Fibonacci est connu pour la suite éponyme. Qu’est ce que la suite de Fibonacci ?

De Leonardo Pisano, fils du marchand Gugliemo Bonacci, ce qui lui vaudra le nom de filius Bonacci, Fibonacci, l’histoire aura retenu une chose : une suite mathématique, dont le rapport entre chaque terme tend vers le nombre d’or, ce nombre quasi mystique qui hante l’histoire des sciences comme l’histoire des arts depuis l’antiquité. Or l’apport de Fibonacci est bien plus large que son seul « problème des lapins », et raconte l’histoire du passage des mathématiques de l’époque antique à celles que nous pratiquons aujourd’hui encore.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire