RECHERCHER DANS CE BLOG

mercredi 10 avril 2019

Les écrivains de Nabokov | France culture 09/04/2019



Nous explorons dans cette émission les figures d'écrivains dans l'oeuvre de Nabokov, pour tenter de définir en miroir le projet de l'auteur lui-même, et comprendre comment se forment chez lui les mécanismes de lecture.

Vladimir Nabokov écrivant sur son lit
Yannicke Chupin, maître de conférences en littérature nord-américaine à l'Université de Cergy-Pontoise, est également présidente de la Société française Vladimir Nabokov - Les chercheurs enchantés. Elle a consacré un ouvrage, intitulé Vladimir Nabokov, Fictions d'écrivains (PUPS, 2009) aux figures d'écrivains dans son oeuvre.

Chez Nabokov, les personnages sont très souvent des hommes de lettres. Il y est question de romans, de textes en cours d'écriture... Cet intérêt pour la littérature, que l'on trouve dans l'oeuvre du romancier, dans un mouvement de métafiction, est l'objet de cette émission. Ce procédé attire le lecteur vers le texte en train de s'écrire - et pas seulement en train d'être lu - et la magie nabokovienne opère alors. C'est un art de conter que nous découvrons chez Nabokov, dans une forme d'écriture "narcissique".

Nous explorons plusieurs romans de Nabokov avec notre invitée : Lolita, mais aussi Ada ou l'ardeur, La vraie vie de Sebastian Knight, ou encore Feu pâle et Le Don. La mise en scène de l'acte d'écriture chez Nabokov correspond pour les personnages à une quête existentielle. Qu'ils soient romanciers, poètes, universitaires, critiques, les héros ne cherchent pas tant à raconter leur histoire, qu'à écrire pour exister. L'écriture se fait "miroir troublant" de la vie, fiction et réalité se mêlent étrangement, pour décrire à la fois les conditions d'écriture de l'oeuvre ainsi que son contexte de lecture. On notera également avec notre invitée cette particularité des personnages de Nabokov, qui sont pour la plupart condamnés à mourir après avoir achevé leurs récits. Peut-on pour autant parler d'une "mort de l'auteur", en reprenant l'expression consacrée par Roland Barthes ? C'est ce que nous démêlons dans cette émission.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire