RECHERCHER DANS CE BLOG

mercredi 13 février 2019

Rapport mondial 2017: Iran | Human Rights Watch

En trois ans de mandat, le président iranien Hassan Rohani n'a toujours pas tenu sa promesse de campagne de mieux respecter les droits civils et politiques. 

Les exécutions se sont poursuivies à un rythme élevé, en particulier les exécutions pour infractions relatives aux drogues.

Hassan Rohani est en lice pour un second mandat et doit retourner devant les électeurs en mai 2017.

Mais les tenants de la ligne dure, qui dominent l'appareil de sécurité et le pouvoir judiciaire, continuent de réprimer les citoyens qui exercent leurs droits légitimes, en ignorant éhontément les normes juridiques internationales et nationales.

Les Iraniens possédant la double nationalité et les ressortissants de retour de l'étranger, accusés d'être des « agents de l'Occident », courent un risque particulier d'être arrêtés par les services de renseignement. [...]

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire