RECHERCHER DANS CE BLOG

dimanche 10 février 2019

Petit Dictionnaire Impertinent de la Franc-Maçonnerie | Yoan JANNET, Editions du Temple

Parce qu'il est important de rire ...

C’est être sage que de n’accuser que soi de ses malheurs.

C’est la marque d’un petit esprit de s’en prendre à autrui lorsqu’il échoue dans ce qu’il a entrepris ; celui qui exerce sur soi un travail spirituel s’en prendra à soi-même ; celui qui achèvera ce travail ne s’en prendra ni à soi ni aux autres.

Ce n’est pas la mort qui est redoutable, mais la mort avec déshonneurs.

Ce n’est pas par la satisfaction du désir que s’obtient la liberté, mais par la destruction du désir.

Ce ne sont pas les événements qui perturbent l’homme, mais sa façon de les interpréter.

C’est tout à fait le propre du sage d’œuvrer beaucoup et de parler peu.

Il ne dépend pas de toi d’être riche, mais il dépend de toi d’être heureux.

N’attends pas que les événements arrivent comme tu le souhaites ; décide de vouloir ce qui arrive et tu seras heureux.

Il ne faut pas lier un navire à une seule ancre, ni une vie à un seul espoir.

Il n’y a qu’une seule façon d’être heureux et c’est de cesser de se préoccuper de choses qui sont au-delà de notre volonté.

Je ne laisse jamais ma bouche énoncer quelque chose que ma tête ne peut tolérer.

L’essence de la philosophie est qu’un homme devrait vivre de manière à ce que son bonheur dépende aussi peu que possible de causes extérieures.

La clé est de vous tenir en compagnie uniquement avec les personnes qui vous élève, dont la présence suscite le meilleur en vous.

La liberté, c’est l’indépendance de la pensée.

L’âme vile est enflée d’orgueil dans la prospérité et abattue dans l’adversité.

L’attention est nécessaire à tout, jusque dans les plaisirs mêmes.

Le bonheur et le désir ne peuvent se trouver ensemble.

Le principal fléau de l’humanité n’est pas l’ignorance, mais le refus de savoir.

Les occasions sont indifférentes, l’usage qu’on en a ne l’est pas.

Lorsque donc quelqu’un te met en colère, sache que c’est ton jugement qui te met en colère.

Lorsque quelqu’un te fait du mal ou dit du mal de toi, souviens-toi qu’il pense avoir raison d’agir ou de parler ainsi. Il ne lui est donc pas possible de suivre ta façon de juger, mais il suit la sienne.

Ne cherchez jamais le progrès d’un homme ailleurs que dans ses actes.

Notre salut et notre perte sont en nous-mêmes.

Nous écrivons de belles maximes, mais en sommes-nous bien pénétrés, et les mettons-nous en pratique ?

Nous ne pouvons pas choisir les circonstances extérieures, mais nous pouvons toujours choisir la façon dont nous répondons à celles-ci.

Nul ne peut te léser, si tu ne le veux point, car tu ne seras lésé que si tu juges qu’on te lèse.

Pour moi, il n’y a que d’heureux présages, car quoi qu’il arrive, il dépend de moi d’en tirer du bien.

Savoir écouter est un art.

Ton affaire, c’est de jouer correctement le personnage qui t’a été confié ; quant à le choisir, c’est celle d’un autre.

Tout est changement, non pour ne plus être mais pour devenir ce qui n’est pas encore.

Tu ne peux à la fois prendre soin de ton âme et des choses extérieures.

Un homme ne peut apprendre ce qu’il croit déjà connaître.

Épictète (55 av. J.C. à 135 av. J.C.)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire