RECHERCHER DANS CE BLOG

mardi 15 janvier 2019

A propos du harcèlement sexuel 6 novembre | Yves Bannel 2017

Les affaires de dénonciation du harcèlement sexuel relèvent certes du scandale, mais aussi d’une forme d’hystérie qui cache la réalité de la femme, de sa liberté, de son autonomie, de sa dignité, de sa fragilité parfois. 

La femme n’est pas le deuxième sexe comme le déclarait Simone de Beauvoir, mais pour trop d’hommes le sexe tout simplement.

Pour nombre de musulmans le corps de la femme doit être voilé, forme d’écrasement et d’assujettissement, alors qu’en Occident ce corps ne cesse d’être « merchandisé », chosifié, piétiné pour les besoins de la publicité. Comme le dit Kamel Daoud dans un récent billet (le Point 2355) l’islam voile le corps des femmes alors qu’en Occident c’est le corps qui voile la femme.

Trop souvent la femme a souffert, et souffre encore d’être réduite à son image, impuissante, niée, incomprise en tant que personne ; et trop souvent nous refusons de regarder nos réalités. Ce qui n’oblige pas à l’hystérie dénonciatrice actuelle, ce qui n’excuse pas les « Trissotin du féminisme ». Pays de la raison, notre pays devrait trouver une voie entre les faits abjects dénoncés, et l’harmonie nécessaire entre respect et séduction. Il nous reste à trouver l’équilibre entre Voltaire et Machiavel, entre Sévigné et Beauvoir.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire