Art. 1: « Le Grand Orient de Belgique, obédience masculine, maillon de la franc-maçonnerie universelle, demande à celui qui se présente à l’Initiation d’être honnête homme et d’être capable de comprendre et de propager les principes maçonniques. Il exige de ses membres, la sincérité des convictions, le désir de s’instruire et le dévouement. Il forme une société d’hommes probes et libres qui, liés par des sentiments de liberté, d’égalité et de fraternité, travaillent individuellement et en commun au progrès social, et exercent ainsi la bienveillance dans le sens le plus étendu ».

A sa création, le Grand Orient de Belgique est exclusivement masculin, ses loges n'initient que des hommes. Les loges peuvent cependant décider d'accueillir des sœurs selon des modalités propres à ces premières.

En septembre 2009, Bertrand Fondu, alors grand maître de l'obédience déclare, en référence à une commission d'étude interne sur la mixité que les travaux des loges seront pris en compte en ce qui concerne la création de loge mixte, masculine ou féminine. La réflexion juridique du Grand Collège du Grand Orient de Belgique se clôture un mois après. La conclusion parait dans la presse et annonce une position favorable à la mixité.

Le dimanche 16 février 2020, une assemblée générale extraordinaire historique composée de tous les représentants de l’obédience vote à la majorité de 70% la modification de ses statuts et règlements. Le GOB devient une confédération formée d’une fédération masculine, d’une fédération mixte et d’une fédération féminine.

« La pensée ne doit jamais se soumettre, ni à un dogme, ni à un parti, ni à une passion, ni à un intérêt, ni à une idée préconçue, ni à quoi que ce soit, si ce n'est aux faits eux-mêmes, parce que, pour elle, se soumettre, ce serait cesser d'être. » Henri Poincaré

« Que puis-je savoir ? - Que dois-je faire ? - Que m'est-il permis d'espérer ? » Emmanuel Kant

Saisir des mots clefs à rechercher

samedi 1 décembre 2018

Russian Federation in Contravention of International Law Blocks Navigation through the Kerch Strait | Міністерства 29 Листопада 2018

According to the results of remote sensing conducted in the Kerch Strait during the period from 25 to 27 November 2018, an extremely large cluster of ships was detected. In particular, between November 25 and 27, the number of ships in and around the Kerch Strait increased more than 2.5 times – from 167 to 421 ships.

Due to the blockage by Russian Federation of the passage through the Kerch Strait, which, in accordance with the 1982 United Nations Convention on the Law of the Sea, is used for international navigation, Ukrainian and foreign merchant vessels are forced to remain in the Black Sea and the Sea of Azov waters without further access to the ports of Berdiansk and Mariupol.

In general, such actions by Russia may indicate a deliberate violation of 1982 UN Convention on the Law of the Sea and 2003 Agreement between the Russian Federation and the Ukraine on cooperation in the use of the sea of Azov and the strait of Kerch.

In particular, RF violates the right of Ukraine to freedom of navigation and innocent passage through an international channel, which shall be continuous and expeditious. The blockage of the Kerch Strait shows the actual suspension of an innocent passage that is prohibited in international maritime law.

In addition, Russian Federation in the same way violates the right to freedom of navigation and innocent passage of third countries whose vessels are at the entrance or exit of the Sea of Azov. The aforementioned Convention and the Agreement grant the same rights that are enjoyed by Ukraine and Russia to the trading vessels of third countries.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire