RECHERCHER DANS CE SITE

mercredi 14 novembre 2018

Pacôme Thiellement, malade d'amour



Miyako Yoshida et Ivek Mukhamedov dans une production
du Ballet Royal de "Roméo et Juliette"
La maladie d'amour, de Shakespeare à David Lynch, en passant par les Sans Roi, Jacques Rivette, "Buffy contre les vampires" ou Gérard de Nerval. Pacôme Thiellement, écrivain, grande figure de la pop culture, est notre invité pour parler de son nouvel ouvrage "Sycomore Sickamour" (PUF, octobre 2018).

L’amour est au mieux un piège, au pire une grave maladie. Comment faire pour y échapper ou pour en réchapper ?

Dans Sycomore Sickamour (PUF, 2018), Pacôme Thiellement pose la question et cherche dans les méandres d’un savoir amoureux perdu, de Shakespeare à Rivette, de Lynch à Lennon, la voie d’un amour apaisé. Un essai sur l’amour par l’auteur de La main gauche de David Lynch (PUF, 2018) et La victoire des Sans Roi. Révolution Gnostique (PUF, 2017).


L’amour sans regard pour son fruit : aimer sans rien attendre, sans rien demander, sans rien vouloir de l’avenir. Aimer juste pour aimer. (Pacôme Thiellement)


Grande figure de la pop culture, Pacôme se penche notamment sur les relectures gnostiques du couple maudit d'Adam et Eve, sur la figure de la femme sombre de Shakespeare, sur ces échos amoureux qui, de Nerval à Lynch, résonnent tant dans le coeur du créateur que dans celui du destinataire de l'oeuvre.

Si vous lisez une pièce de Shakespeare, mettez-y les visages des gens que vous connaissez, faites-en votre théâtre intime. (Pacôme Thiellement)

Un voyage littéraire, cinématographique et musical pour explorer le mal d'amour, ses poisons et ses remèdes.

Il faut tomber malade d’amour, sinon la vie n’a pas de sens. (Pacôme Thiellement)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire