RECHERCHER DANS CE SITE

mercredi 28 novembre 2018

L'ivresse et le rêve, le dionysiaque et l'apollinien



« A vous, ivres d'énigmes, amants du demi-jour, dont l'âme est attirée par le son des flûtes dans tous les gouffres trompeurs... je suis un messager de bonne nouvelle comme il n'en fut jamais, et j'apporte de nouvelles espérances. »                                                                                                                      Frédéric Nietzsche

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire