RECHERCHER DANS CE SITE

mercredi 14 novembre 2018

Le kilogramme se dématérialise, redéfini par la physique quantique, par David Larousserie | Le Monde 12/11/2018



Le kilogramme n’est plus. Vive le nouveau kilogramme.

La 26e réunion de la Conférence générale des poids et mesures (CGPM), qui se tiendra du 13 au 16 novembre à Versailles, doit avaliser une nouvelle définition du kilogramme.

Le kilo va désormais être défini en fonction de la constante de Planck, au cœur de la révolution quantique. Cette dématérialisation parachèvera l’un des rêves des Lumières.

A la différence de l’ancienne mesure inventée au moment de la Révolution française, le nouveau kilogramme n’aura plus pour référence son étalon, un objet de platine iridié conservé dans un lieu gardé secret, quelque part dans les locaux du Bureau international des poids et mesures, à Saint-Cloud. Désormais, c’est en fonction de la constante de Planck que le kilo sera défini. Grâce à la physique quantique, cette unité de mesure aura désormais pour définition une formule mathématique et non plus un objet matériel, tout comme les six autres unités de base du système international des mesures. C’est complexe, c’est technique, mais le pôle vidéo a tenté de vous expliquer ce que cela change.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire