RECHERCHER DANS CE SITE

samedi 17 novembre 2018

ANTIMAÇONNISME OU CEUX QUI N'AIMENT PAS LES FRANCS-MAÇONS | La Maçonne

Qui sont ceux qui n'aiment pas les francs-maçons? La liste est longue. Nous les retrouvons traditionnellement pourtant parmi quelques groupes bien étiquetés :
  • l'extrême-droite, avec toutes ses variantes, dont la plus meurtrière fut le nazisme, développant la théorie du complot,
  • l'extrême-gauche avec les bolcheviques, le trotskisme, … (dont le célèbre discours de Trotsky)
  • les catholiques, que l'on ne peut même pas qualifier d'intégristes, à moins de considérer les bulles papales comme telles .... enfin là, on entre dans un autre débat.
  • les intégristes religieux (des autres religions ou non), qui croient au diable et au satanisme,
  • et quelques illuminés paranoïaques …
Inutile de tourner autour du pot, l'antimaçonnisme finit par ressembler à une cour des miracles, collectionnant les clichés et les recyclant à l'infini (ou presque).

De quoi accuse-t-on la franc-maçonnerie?

Je note deux groupes d'accusations :
  • les accusations de nature religieuse (ennemi de l'église catholique)
  • les accusations de nature politique et économique,
La franc-maçonnerie souhaite détruire l'église et en général toutes les religions, nous apprennent les anti-maçonnismes. Les francs-maçons - et avec eux une bande d'athées implacables - auraient inventé le nihilisme et le new-age. Si vous êtes franc-maçon, vous avez non seulement tué dieu mais vous parler en plus aux arbres, incarnations de la déesse-mère. Dans tous les cas, ni le nihilisme, ni les mouvements "new-age" ou "nouvelles religions" ne sont les résultats de l'athéisme et, même si des francs-maçons croient à une "volonté créatrice" ou parlent à leurs rosiers, je ne vois pas où est le drame. En fait, il n'y en a pas (de drame). Il s'agit d'une intolérance aux autres croyances qui se manifestent autant pour les francs-maçons que pour d'autres groupes de personnes.

Outre les accusations de satanisme plutôt drôle (ben si, c'est marrant), je vois d'un autre oeil l'accusation quasi-permanente de pédophilie. On peut y voir une homophobie latente, d'autant que ces accusations appartiennent à une catégorie « religieuse » et à la branche catholique. Or, les pédophiles qui secouent l'opinion internationale, via une mise en accusation de l'ONU, concerne le Vatican. Comme par hasard, c'est un peu le silence radio de ce côté-là. Un anti-maçonnisme rétorquera dans une logique imbattable que « c'est un coup des francs-maçons pour détruire l'église ». Est-ce qu'ils pensent aux victimes, qui, elles, ne sont pas inventées ?

Dans les accusations d'ordre économique et politique, les francs-maçons comploteraient pour appauvrir la population et/ou enrichir des banquiers. Ils auraient créer une crise mondiale (même plusieurs) et même, nous dit-on, toutes les révolutions populaires. Je nous trouve doués surtout pour des gens qui n'arrivent pas à se mettre d'accord sur l'année de fondation d'une obédience ... Mais réécrire l'histoire est aussi une des activités préférées des francs-maçons.

Curieusement, la théorie de la «secte » est moins présente.


Elle doit devenir moins soutenable pour nos amis anti-maçonniques. Elle prends une forme religieuse « ennemie de l'église catholique » car laïque, ou alors « est une religion » qui ne dit pas son nom, du fait de sa démarche spirituelle. Avoir une démarche spirituelle non identifiée est un crime pour les ultra anti-sectes. Ces accusations se trouvent uniquement développées sur des sites d'information contre les sectes.

Apparaît en fil rouge, l'antisémitisme, dans pratiquement toutes les théories du complot, mais aussi dans toutes les autres accusations qu'elles soient politiques, économiques ou d'ordre religieuses. L'antisémitisme est très certainement le nerfs de la guerre, si je puis dire, la franc-maçonnerie est un prétexte.

Les ennemis invisibles ...


La théorie du complot a pour principal but de trouver des liens à des événements qui n'ont rien à voir ensemble. Le lien est la franc-maçonnerie. La théorie du complot rassure car elle explique une société complexe ou finalement l'individu est codifié. Elle considère que les francs-maçons organisent la société à leur propre profit, infiltrant tous les milieux économiques et politiques. C'est une conception simpliste de la société.

Avoir des ennemis invisibles a aussi un côté pratique : il déresponsabilise le citoyen. Ses choix politiques, ses votes, ses engagements ne le rendent pas responsables de l'échec d'une société ou d'une politique, puisque tout ce qu'il peut décider ou penser, est entre les mains d'une force occulte, plus forte que lui, plus forte que tout. Que les décisions qu'il prendra aujourd'hui, les idées qu'il véhiculera demain n'auront aucune incidence sur ladite société et – même si cela « va mal » - ce n'est pas parce qu'il est mal instruit, antisémite, islamophobe, navigant d'un extrême politique à l'autre, qui changera quoique ce soit. Ce ne sera, pour lui, pas de sa faute. Il ne s'accusera d'aucun crime. Il peut donc haïr, en paix.

Cette déresponsabilisation est très certainement, ce qu'il y a de pire. S'adressant à des jeunes adultes, des adolescents, le message final n'est que haine, pas d'espoir d'un « mieux » - car finalement, il ne propose pas de supprimer la franc-maçonnerie, bien trop pratique – comme elle est secrète et invisible, du genre vase communiquant – elle est même indestructible. Peut-on dire immortelle ? Elle est même décrite comme étant d'une essence quasi-divine, mystique (satanique) donc possédant non pas uniquement un pouvoir temporel et politique mais un pouvoir immémorial sur les êtres.

Cela est cruel, non pas pour les francs-maçons, mais pour ceux qui croient à ce type de théorie. Ils se ferment à toute responsabilité et capacité – aussi – de changer un monde qui ne leur plaît pas. Un monde, qui non – n'est pas entre les mains de franc-maçons ou de sociétés secrètes fumeuses, un monde qui ne tourne pas autour de quelques uns, qui ne fonctionnent pas aussi simplement et si facilement. Un monde qu'ils ne changeront pas.

Comment lutter?

Pour lutter contre cet anti-maçonnisme, il me semble assez évident qu'il ne sert à rien d'accuser une obédience plutôt qu'une autre. Cela signifierait que nous sommes responsables de la bêtise des autres. Nous ne le sommes pas. Ce n'est pas l'arme qui tue mais celui qui la tient. En effet, tout est utilisé : une simple élection, une déclaration, même le fameux think-thank de la GLDF, sans oublier les divers francs-maçons mis en examen et les conférences des femmes et hommes politiques. Bref, tout ce qui est publié par les grands médias sur la franc-maçonnerie et que nous appelons des « marronniers », « marronniers » qui nous amusent, "marronniers" qui nous lassent, mais "marronniers" pour lesquels les francs-maçons jouent le jeu dans un désir naïf d'extériorisation.

Parmi ces marronniers, il y a le blog "la Lumière", tenu par un journaliste profane, consacré exclusivement à la franc-maçonnerie. Les informateurs du blog La Lumière, a priori le seul blog qui est repris en presque totalité par les sites anti-maçonniques, sont des francs-maçons. Certes, son rédacteur n'est pas responsable de l'utilisation de ses articles et pas plus de ce que pensent ses lecteurs.

De même, parmi ses informateurs, on peut compter aussi les obédiences et leurs grands maîtres qui n'hésitent pas à répondre aux questions, dans une mission honorable de répandre la bonne parole et de faire connaître leurs obédiences. Cependant, beaucoup d'informations ont pour objet de jeter l'opprobre sur une obédience ou une initiative "concurrente". Parmi les exemples que je présentent en fin d'article, il y a le "think thank" de la GLDF. Bien que je ne sois pas la plus grande défenderesse de la GLDF et que je ne trouve pas que ce soit une information capitale, il m'est difficile de croire que l'obédience (ou un frère de la GLDF) ait fait une telle erreur de communication, laissant entendre que leur petite expérience ressemble à une fraternelle!

Autre exemple : la mise en examen de policiers dont le directeur de la police judiciaire et de plusieurs autres policiers. Des journalistes "sérieux" précisent que les liens de Bernard Petit avec la Franc-maçonnerie sont étroits (voir article). A moins qu'il n'en soit un ...

François Koch mène une enquête d'investigation poussée en téléphonant à plusieurs grands maîtres qui connaissent par cœur la liste de leurs membres... A moins que ce matin-là, ils se soient tous dit "pourvu qu'il ne soit pas dans mon obédience! " et ont vérifié. Ouf non!

Les grands maîtres peuvent toujours niés. Les journalistes, pour la masse, ont raison même quand ils disent n'importe quoi... Que faire? A part, traduire en justice des journaux pour avoir diffamer une obédience ? Peut-être qu'une solution est là, même si cela signifie que pour cette seule affaire, c'est une 10aine de journaux qui peuvent être mis en cause.

L'anti-maçonnisme peut plaire à certains frères ou sœurs: ils leur donnent un sentiment d'importance, de transgression que leurs actes ne soulignent pas, l'impression d'être au devant de la scène publique, alors qu'il n'en est rien. Tellement rien, que nous sommes encore accuser d'invoquer le démon !

"Montrer ce que nous sommes" a expliqué Daniel Keller. Plus exactement, montrer ce qu'est le GODF.

Le problème est d'ailleurs là : à force de jouer cavalier seul, le GODF démontre, que c'est un prétexte de se faire de la publicité et non pas, réellement, prendre la mesure du problème.

Est-ce que nos adolescents et les jeunes adultes, ceux qui sont les plus touchés par une propagande "antimaçonnique", iront se déplacer aux conférences du GODF? Bien sûr que non. Pas même sous la menace d'une arme.

Depuis le 7 janvier et les attentats, nous avons compris l'échec de nos écoles et de tout notre système d'éducation.

Nous nous en doutions. Aujourd'hui, nous ne pouvons plus l'ignorer. Ce n'est pas faute d'avoir fait des conférences sur la laïcité. Ce n'est pas faute de produire des communiqués sur toutes les injustices. Ce n'est pas faute de tenter de promouvoir nos valeurs. Celles et ceux qui viennent à nos conférences, lisent les communiqués de nos obédiences, les articles sur les blogs, ne sont pas "anti-maçons". C'est d'ailleurs pour cela qu'ils viennent. Le GODF a décidé de prêcher à des convaincus.

Comment lutter? En étant un peu plus clair avec nous-mêmes ... Il y a des sujets qui unissent toutes les obédiences, qui les concernent toutes et qui ne devraient pas diviser.

En nous rendant accessibles ailleurs que dans des salons d'hôtels de ville ? En n'oubliant pas que nous aussi nous avons été des gosses.

Est-ce l'antimaçonnisme, l'important?


Se contenter de dénoncer l'antimaçonnisme, sous entendant qu'il s'agit uniquement de la franc-maçonnerie (et d'une seule, la nôtre), c'est nous donner une importance que nous n'avons pas.

Cela ne concerne que les francs-maçons... soit à peine 150 000 personnes en France. Le sexisme concerne 50% de la population et le racisme sous toutes ses formes quelques millions d'hommes et de femmes... Là, les francs-maçons jouent aux divas.

Je disais, plus haut, que l'antisémitisme apparaissait dans toutes les formes d'antimaçonnisme. Très exactement, l'antimaçonnisme n'existe pas sans antisémitisme, alors que l'antisémitisme existe seul.

Il me semble plus important de dénoncer l'antisémitisme renouvelé de nos contemporains plutôt que de tenter d'argumenter au sujet de la franc-maçonnerie.

Je ne crois pas, non plus, que la maçonnerie est attaquée pour les valeurs qu'elle véhicule. Les antimaçonnisme ne font référence à la laïcité que pour des considérations religieuses, "ennemie de l'église" mais l'associent un peu vite au judaïsme ou au satanisme.

J'ajoute à cela, que si l'antimaçonnisme est complotiste, il s'agit de la maçonnerie américaine, qui n'est pas la plus laïque qui soit. Lorsque les attaques sont de nature religieuses, toutes les maçonneries sont concernées. La franc-maçonnerie est utilisée comme prétexte à l'antisémitisme et à l'intégrisme catholique. C'est plus "vendeur".

Les anti-maçonnismes ne sont pas uniquement antisémites, ils sont contre tout : racistes, xénophobes, homophobes, anti-femmes… une haine spectacle, une haine mis sur les réseaux, étalées sur des blogs et qui dernièrement s'est manifesté dans la rue. Pour lutter contre cela, nous avons des lois.

Lutter contre ces idées, c'est lutter contre toute la noirceur humaine.

C'est ce que nous faisons déjà en étant franc-maçons et en se comportant comme tel, avec dignité et maîtrise.

Quelques liens vers des sites anti-maçonniques

Voici, pour commencer, ce voyage à travers l'anti-maçonnisme, une petite surprise : « le nouvel ordre mondial » (en cliquant ici).

Comme vous le savez, je ne suis pas une grande fan du blog la Lumière et de son rédacteur. A première vue, on dirait des articles de François Koch : même graphisme, même illustration.

Bien qu'il semble être un de leur plus grand inspirateur, en examinant quelques articles, tous ne proviennent pas de son blog. Ainsi, pour Isabelle Duquesnoy, ils ont préférés un article de média presse. Il faut dire que François Koch a une rude concurrence.

Ne soyons pas mesquins! grâce à François Koch, ils savent que le 1er think thank de la GLDF est né (en cliquant ici). Ce sont effectivement des articles pillés et à peine retouchés.

A voir, ce surprenant catalogue de liens sur la théorie du complot : en cliquant ici

Un autre blog - ici antimaçonnique réussit le tour de force d'être dans toutes les catégories citées ci-dessus : antisémites, islamophobes, - peut-on dire raciste ? - adepte de la théorie du complot, voyant le diable et le satanisme à tous les coins de rues, mais surtout qui utilise un procédé inquiétant. Il faut tout lire au fur et à mesure - afin que le lecteur ne puisse pas faire le tri des informations - et répondre à un quiz pour obtenir le mot de passe (!!) pour lire le second chapitre. Bien sûr, je me suis arrêtée bien avant de répondre au quiz. Je vous aime bien, mais mon sens du sacrifice vient de trouver sa limite.

Pour avoir la version son & image, je vous conseille « l'Observatoire Nationale de la Franc-maçonnerie » ici. Satanisme et pédophilies sont les deux principales accusations de ce blog.

Plus abjectes, l'antisémitisme et théorie du complot : la franc-maçonnerie qui détruit l'église et qui est une hérésie pour la version religieuse: ici , et pour les Protocoles de Sion, on trouve ceci : en suivant ce lien, avec une mention spéciale pour ce site particulièrement antisémite.

Je n'oublie pas, dans cette longue liste, l'accusation de secte. C'est sur un site « Sectes.infos.net » que nous avons une mise en bouche avec un titre explicite : « la Franc-maçonnerie : une secte pas comme les autres », (en cliquant ici) qui va en passionner plus d'une et d'un.

Le blog "la Lumière" a rédigé un de ses rares articles sur l'anti-maçonnisme : Il faut lui envoyer une photographie par courriel, photographie qui circule partout, pour qu'il daigne s'y pencher, tel le grand journaliste d'investigation qu'il est. Voici son article : ici

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire