RECHERCHER DANS CE SITE

jeudi 15 novembre 2018

Accord sur le Brexit « perdant-perdant » : les regrets de Donald Tusk | euronews



Les Européens ont accueilli jeudi avec prudence et regret l'accord sur le Brexit scellé au forceps avec Londres.

En attendant, le feu vert donné par Theresa May va enclencher une nouvelle dynamique. Avec en point d'orgue : la convocation d'un sommet européen extraordinaire le 25 novembre à Bruxelles.

Michel Barnier, négociateur du Brexit : "Notre travail n'est pas terminé. Nous avons encore un long chemin à parcourir des deux côtés. De mon côté, dans les prochains jours, nous travaillerons sur le texte de la déclaration politique sur les relations futures avec les États membres (de l'UE) ainsi qu'avec le Parlement européen. Ce travail sera intense. Notre objectif est de finaliser cette déclaration politique avec le Royaume-Uni afin que le Conseil européen puisse l'approuver."

D'ici là les 27 États membres disposent de quelques jours seulement pour faire remonter leur observations. Quelques blocages ne sont pas impossibles.

Quant à Donald Tusk, si le président du Conseil européen a pris acte de l'accord par Londres, il a surtout renouvelé ses regrets. "Permettez-moi de dire ceci à nos amis britanniques. Autant je suis triste de vous voir partir, autant je ferai tout pour que cet adieu soit le moins douloureux possible pour nous deux, pour vous et pour nous", a-t-il déclaré.

1 commentaire:

  1. Il y a un meilleur accord pour la Grande Bretagne; et il est sans doute encore sur la table. Celui que David Cameron avait négocié en 2016 qui prévoyait la sortie de la plupart des politiques communes mais le maintien du marché unique. Cet accord était gagnant pour UK et perdant pour l'Europe. Les citoyens britanniques l'ont rejeté à 52-48 ; mais ils ne connaissaient manifestement pas les conséquences de leur vote.

    RépondreSupprimer