RECHERCHER DANS CE SITE

dimanche 21 octobre 2018

George Gershwin

 

Au travers de quatre de ses plus grandes oeuvres, "Rhapsody in Blue", "Concerto in F", "Un Américain à Paris" et "Porgy and Bess", portrait de George Gershwin, un autodidacte timide mais sûr de son génie, disparu en 1937 à l'âge de 38 ans.

En juillet 1925, le Time Magazine consacre sa couverture à celui qu’il présente comme le plus grand compositeur national : George Gershwin. De par ses origines modestes et la popularité de sa musique, irriguée par le swing et le jazz, cet autodidacte de 26 ans, fils d'immigrants juifs ayant fui la Russie des pogroms, incarne une nouvelle et séduisante version du rêve américain. Avec son frère aîné et parolier Ira, ils sont les auteurs de dizaines de chansons fredonnées d'un bout à l'autre du pays, et peaufinées parfois avec le jeune danseur Fred Astaire. Mais c'est sa Rhapsody in Blue, subtile combinaison de jazz et de classique, écrite en cinq semaines en 1924, qui a consacré ce jeune homme timide et bravache à la fois, aussi sûr de son génie qu'assoiffé de reconnaissance. Avec cette œuvre orchestrale novatrice, il a été le premier compositeur de Broadway à tenter une incursion dans l’univers fermé de la grande musique…

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire