RECHERCHER DANS CE BLOG

jeudi 18 juillet 2019

Alain Finkielkraut - Comment peut-on être nietzschéen ?



" De Montaigne, Nietzsche disait " qu'un tel homme ait écrit en vérité, on a plus de plaisir à vivre sur la terre." 

Peut-on étendre cet éloge à Nietzsche lui-même ? Certains philosophes semblent le penser notamment Dorian Astor qui coordonne avec Alain Jugnon " Pourquoi nous sommes nietzschéens " en réponse à un ouvrage déjà ancien où de nombreux auteurs expliquaient pourquoi ils ne l'étaient pas. Dorian Astor a dirigé aussi un dictionnaire Nietzsche auquel a collaboré Céline Denat qui publie par ailleurs " Nietzsche, généalogie d'une pensée ".

Cette fière proclamation de nietzschéisme pourtant ne va pas de soi. L'attrait qu'exerce Nietzsche tient essentiellement à sa critique incandescente de la métaphysique qui fuit la vie et le sensible au profit d'une vie prétendument située au delà de la vie. " La fantasmagorie d'une vie autre, écrit-il, nous sert à nous venger de la vie " ... " Vivre c'est essentiellement dépouiller, blesser, dominer ce qui est étranger et plus faible, l'opprimer, lui imposer sa propre forme, l'englober et au moins l'exploiter". Enfin dans " Généalogie de la morale " il écrit " la vie procède essentiellement, c'est à dire dans ses fonctions élémentaires, par infraction, violation, exploitation ou destruction et elle ne peut être pensée sans cela." D'où ma question posée à mes invités : comment peut-on être nietzschéen ?"

Alain Finkielkraut

Céline Denat, maître de conférences à l’université de Reims- Champagne-Ardennes, spécialiste de philosophie allemande moderne, et membre et coordinatrice du Groupe international de Recherches sur Nietzsche

Dorian Astor, philosophe et germaniste, spécialiste de Nietzsche

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire