RECHERCHER DANS CE SITE

dimanche 14 octobre 2018

12 OCTOBRE 1940 : C'EST LE JOUR DE YOM KIPPOUR, LE GHETTO DE VARSOVIE EST CRÉÉ | Crif

Plus grand ghetto juif d'Europe, le ghetto de Varsovie a compté jusqu'à 450 000 personnes.

La persécution des juifs avait commencé en Allemagne dès l'arrivée d'Hitler au pouvoir, en 1933. Avec l'annexion de la Pologne au Reich, en septembre 1939, une nouvelle étape est franchie : les nazis décident de regrouper les juifs et les enfermer dans les ghettos. Le premier est créé à Lublin, un deuxième à Lodz. 


Le 12 octobre 1940, jour de la fête du Yom Kippour, c'est le tour de la capitale, Varsovie. Les Allemands annoncent aux Juifs de la ville qu'ils ont jusqu'à la fin du mois pour "déménager" dans ce nouveau quartier juif dont personne ne connait vraiment encore les limites.

Les juifs de la ville - ils sont environ 140 000 - soit près de 40% la population totale, doivent alors s'installer dans la zone délimitée par les Allemands, qui représente moins de 8% de la superficie de la ville. Le ghetto sera bientôt entouré d'un mur de trois mètres de haut, surmonté de bris de verre et de barbelés. Les sorties du ghetto, au niveau de 28 points de passage, bientôt réduits à 15, sont réglementées.

La gestion est confiée à un Judenrat ("conseil juif") chargé d'organiser le travail, pour un salaire dérisoire, dans les ateliers et des usines qui produisent pour l'armée allemande. L'insuffisance des rations alimentaires et la promiscuité, qui favorise la propagation des maladies comme le typhus, conduisent à une mortalité très élevée.

A partir du début de l'année 1941 viennent s'entasser dans le ghetto déjà surpeuplé de nouveaux arrivants, déportés du reste de la Pologne et bientôt d'Allemagne.

Le 22 juillet 1942 commencent les déportations quotidiennes, principalement vers Treblinka. Près de 300 000 Juifs y sont déportés et gazés. 35 000 Juids demeurent ensuite officiellement dans ce qui reste du ghetto.

Les Allemands entreprennent de détruire ce qui reste du ghetto à partir du 19 avril 1943. La résistance juive oppose alors, plus de trois semaines durant, une défense désespérée.

Sources : Site Internet "39-45.org" et le Dictionnaire de la Shoah (Larousse)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire