Art. 1: « Le Grand Orient de Belgique, obédience masculine, maillon de la franc-maçonnerie universelle, demande à celui qui se présente à l’Initiation d’être honnête homme et d’être capable de comprendre et de propager les principes maçonniques. Il exige de ses membres, la sincérité des convictions, le désir de s’instruire et le dévouement. Il forme une société d’hommes probes et libres qui, liés par des sentiments de liberté, d’égalité et de fraternité, travaillent individuellement et en commun au progrès social, et exercent ainsi la bienveillance dans le sens le plus étendu ».
« La pensée ne doit jamais se soumettre, ni à un dogme, ni à un parti, ni à une passion, ni à un intérêt, ni à une idée préconçue, ni à quoi que ce soit, si ce n'est aux faits eux-mêmes, parce que, pour elle, se soumettre, ce serait cesser d'être. » Henri Poincaré

« Mal nommer les choses c'est ajouter au malheur du monde. » Albert Camus

Saisir des mots clefs à rechercher

jeudi 12 avril 2018

Le transhumanisme est-il l’avenir de l’homme, ou son pire cauchemar ?



En quelques années, un mot imaginé dans les années 1950 pour désigner une forme d’eugénisme a pris un essor considérable, celui de transhumanisme. 

Il s’agit d’augmenter l’homme par tous les moyens, notamment l’hybridation avec les machines et les manipulations génétiques. Jean Michel Besnier, auteur de plusieurs ouvrages sur cette question, nous aide à comprendre ce mouvement qui représente pour certain le seul avenir possible pour l’homme, alors qu’il est considéré par d’autres comme une forme émergente de totalitarisme.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire