Rechercher dans ce blog ? Entrez vos mots-clés !

jeudi 7 novembre 2019

Le Cynisme et les Cyniques, par notre F Guy V 19/04/2018

L’interprétation du sens Cynique, aujourd'hui, est dévoyée de ses origines philosophiques premières de l'Antiquité Grecque, trois à quatre siècles avant JC, à savoir: Expression ou humour caustique ou narquois, critique à l'excès, à double sens, de mauvais goût, douteux,... et j'en passe. Le plus souvent péjoratif.

Les Cyniques, une des quatre Écoles Philosophiques avec les Sceptiques (les premiers relativistes), les Épicuriens (les premiers humanistes véritables) et les Stoïciens (l'endurance dans la dignité ou la philosophie de l'empire romain pendant les siècles qui suivirent le déclin de la grande époque de la pensée athénienne après la fin et la dispersion de l'empire d'Alexandre le Grand. Les Cyniques, eux en seront les premiers « Grands Marginaux » du Monde Antique de par leur impertinence et, admettons-le, les prémices de la pensée des Lumières du XVIIIe siècle.

A l'origine, dans son sens philosophique premier (et encore dans son sens philosophe moderne), il exprime avant tout son mépris pour le conformisme, son dédain pour les choses et/ou les valeurs établies, son non-respect des normes et des conventions, principalement sociales... éventuellement jusqu'à enfreindre la loi ou les règles établies. Aucune ostentation dans le décorum meuble et immeuble et encore moins vestimentaire (le port du manteau suffit). Comme objectif philosophique et social, l'irrespect, la contestation, l'effronterie, l'indiscipline aux codes imposés,

A l'extrême, la rébellion voire la révolte (retenons bien ce mot lorsque nous reviendrons sur Candide le Révolté) et la désobéissance. Enfin, et de tout cela, impie et foncièrement athée. Seul compte vraiment le respect des valeurs et vertus fondamentales. Le tout dans une certaine déontologie naturelle: Vivre selon son état naturel. les jouissances physiques valant au moins celles de l'esprit, ce dont je suis tout aussi un adepte pour en avoir usé et abusé parfois.

Quant aux Valeurs intellectuelles par l'esprit de réflexion rationnel, s'en méfier particulièrement au nom du Doute Critique (annonçant les Sceptiques, ou la relation Certitude/Incertitude) et  de l'irrationalité subjective (Freud étant passé par là avec ses théories de l'Inconscient, mais plus de 2000 ans plus tard).

N.B. Au passage, je me permets de signaler que l'entrée du "Corporate Hacking" dans les sociétés actuelles trop hiérarchisées, rigides ou conventionnelles où les idées innovantes/créatrices ou audacieuses s’imposent difficilement par un personnel de cadre moyen, se rapproche fort de l'esprit cynique par son impertinence et son irrespect  des codes, conventions ou autres règlements imposés...
A noter aussi  la mode actuelle (pour ne pas dire l'invasion) de la barbe des jeunes et moins jeunes hommes serait  à  rattacher au style cynique par une prétendue contestation/incivilité comportementale... à moins qu'elle ne soit un désir d'affirmer un pseudo différenciation pour afficher une virilité accrue face aux femmes se réclamant d'une égalité au risque d'amoindrir leur féminité ?

En substance, et avec l’âge aidant (82), je crois être devenu un Cynique moderne mais modéré, prétendant en tous cas de l'être, tout en respectant la loi et les règlements d'un État de droit, libre et démocratiquement élu par ses citoyens dont je suis aussi, en souscrivant et prônant et défendant  ardemment nos valeurs et vertus humanistes établies par notre Ordre: de L E F Laïcité, adogmatiques voire athées et même anti religieuses dans ma Loge... Ceci en pleine conscience et sans fausse honte.

Etymologie : 

PHILOSOPHIE - Philtre/Amoureux - Sofia/Pensée Sagesse - Qui aime/amoureux de la Sagesse (de la Pensée)
CYNIQUE - Chien/Canin - qui aboie/mord/vit proche de l'élément naturel voire animalesque.
CANICULE - Température excessive quand l'étoile la plus proche de la Constellation du Chien (en juillet/août) influence le climat de la Terre... tel que les Cyniques de l'époque l'avait déjà déterminé.

Bibliographie : inspiré entre autre, par le livre de Michel Onfray "Cynisme" et autres Dictionnaires Philosophiques.

Mais revenons maintenant à notre personnage initial et principal de Candide qui est le premier des deux éminents sujets ce midi :

Y-aurait-il une ou des conclusions sur ces deux éminents types de personnages emblématiques d'une Libre Pensée engagée ?
Je pense évidemment que oui puisqu' elles motivent ma Planche... Disons, complémentarité plutôt que parallélisme; mon travail, ce midi n'ayant aucune prétention purement philosophique mais uniquement de vulgarisation pour décrire deux systèmes plus d'attitude que de pensée qui m'ont profondément interpellés depuis que je suis en FM et que je soumets à vos réflexions quant au sens à donner à notre engagement  Maçonnique et la diffusion à donner à nos valeurs essentielles. Aussi, à nos comportements dans le monde profane.

Car Candide est un révolté et un défenseur - envers et contre tous - de la Libre Pensée. Comme je l'ai déjà décrit. En aucun cas, il n'est un Cynique véritable, mais il s'en rapproche fort tant dans son combat pour la défense des valeurs et vertus, que pour la ou les Libertés quelles qu'elles soient. Rappelons-nous qu'il est le fils spirituel de VOLTAIRE (REVOLTE) au sens premier du terme c.-à-d. un Révolté ou Révolutionnaire dans un combat/une contestation/une remise en cause  contre les abus d'autorité, de régimes ou de pouvoirs abusifs ou arbitraires, voire totalitaire.

Mais restons aussi prudent en tant que Maçons car si Révolution signifie Insoumission, Insurrection, opposition, soit un changement de situation radical, révolution signifie aussi cycle/rotation complète sur 360° c.-à-d. revenir à son point de départ initial... Car toutes les tentatives de révolutions ne réussissent pas, loin s'en faut.

Comme celles universelles des USA (1767) et Française (1789) les plus avancées de leur époque, d'autant plus qu'elles ont été inspirées entre autres par des FM et que leurs Constitutions respectives ont été rédigées par des FM. Aussi des FM notoires se retrouvèrent impliqués dans la gestion de leurs nouveaux Etats comme Georges Washington, premier Président des USA. Ces deux Constitutions étant aujourd'hui encore des modèles universels de Liberté Démocratique.

Cela signifie, pour moi, que pour qu'une révolution l'emporte, tout en supposant/espérant que sa cause soit légitime et conforme à notre morale et éthique, il faut qu'elle ait l'adhésion des masses/du Peuple car comme disait Machiavel dans "Le Prince" (Le Fin justifiant les Moyens), c'est avant tout la force de l'argumentation politique qui convaincra et qui l'emportera. Ne soyons pas exagérément naïf sur ce point.

D'où, pour moi, l'obligation Maçonnique de l'engagement dans l'action politique des grands évènements, ce dont la FM belge en tous cas est tragiquement absente, et elle s'en glorifie, ce qui est pire encore. L'engagement pour la défense des valeurs et vertus étant d'ailleurs un combat éternel et sans répit comme le démontre le "retour du religieux de ces dernières années et un affaiblissement de la Laïcité" en parallèle.

Ceci, je le répète, est ma conviction et une large partie de mon combat à ma minuscule échelle. Je suis donc et reste un Candide tant soit peu Cynique et volontariste dans l'engagement dans la vie de la cité.

A mon âge, ne pouvant être et avoir été, soyons au moins ce que nous nous devons d’Être.
J'ai dit, TV.

Le Candide de Service Guy VIDA

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire